Le Zodiaque Sans Pitié !

octave Le moins que l’on puisse dire avec Octave Sieber (ex-sorcier mort), c’est qu’il a trouvé les failles des 12 signes astrologiques et qu’il n’hésite pas à nous les faire partager. Sans langue de bois.

Gémeaux, béliers, scorpions ou vierges : tout le monde y passe. Tour à tour menteuses, voleuses, castratrices ou vipères, il n’y a pas une fille pour rattraper l’autre et c’est à croire qu’en lisant ça, les mecs finiraient bien par nous fuir…

Ames sensibles s’abstenir, c’est le moment de la grosse marrade !

Femme Bélier

PECHE CAPITAL :

La Goujaterie et la Tromperie, avec le masque de l’amitié.

DESCRIPTION :

C’est la maquerelle du zodiaque, qui assouvit ses instincts avec tout ce qui lui tombe sous la main à condition que cela appartienne à quelqu’un d’autre, et que cela fasse souffrir.

EN AMOUR :

C’est la Lucrèce BORGIA des bastringues populaires.
Cette odieuse ribaude, au visage chiffonné comme un papier gras dans lequel on bute sur tous les trottoirs de la ville, usée par la noce, le stupre et la débauche : son obsession, se faire remplir à tous prix et par tous les trous ; et si elle pouvait se faire creuser des ouvertures supplémentaires par un médecin spécialisé, vous assisteriez au bain des éléphants sur le Yang Tsé Kiang.
Souvent au pied des fusées en partance pour Mars, car elle a entendu dire que les martiens avaient plusieurs sexes et elle voudrait découvrir celui des anges.

DANS LE TRAVAIL :

Elle est niaise, fait des querelles d’allemand et est tout à fait incompétente et je m’en foutiste.

DANS LES AFFAIRES :

Elle est tout à fait capable d’une véritable et sincère amitié, jouée aussi longtemps que vous n’aurez pas lâché votre secret d’entreprise, ou livré votre mari, qu’elle utilisera comme « Kleenex » en vous brouillant avec.
Cependant, aussi adroite dans la rapine qu’elle est faible dans la gestion, elle perdra tout après avoir tout conquis.

AVEC LES COLLEGUES ET ASSOCIES :

Prévenante et rendant service, dès que vous aurez tourné les talons, elle devient la Gouape dévorée d’une fureur utérine, à votre perte de considération.
Je ne peux, hélas, vous en expliquer la raison, j’ai remarqué qu’elle faisait du bien quand vous êtes près d’elle, et du mal dès votre absence. Je connais le mobile de cette attitude, mais ce sera le sujet d’un prochain livre.

EN SEXUALITE :

A peine touchée, c’est les cascades du Zambèze, vous patinez au milieu de ses gueulantes immondes, augmentées par le bonheur de vous avoir détourné de votre épouse fidèle et dévouée, et exacerbée de bien aise de son chagrin.
De plus, elle fait tout pour rentrer en compétition avec vous et avoir un orgasme d’avance sur vous. Elle triturera vos médaillons en les faisant sonner contre ses cuisses comme les bourdons de Notre-Dame.

DE QUELLE MANIERE ARRIVERA-T-ELLE A VOUS EXASPERER :

Sa goujaterie est sans limites. Envahissante comme une maladie vénérienne, le seul traitement est de sacrifier vos organes génitaux pour avoir la paix, et de lui en faire cadeau dans un bocal, comme les Eunuques aux empereurs de Chine.

COMMENT ELLE VOUS EXPLOITERA :

Si elle avait pu être siamoise, elle aurait souhaitée être attachée par les liens de la chair à son partenaire, en un endroit que Dieu a donné à Eve comme paradis terrestre. Et tout aussi maladroite que lubrique, elle se lavera tout de suite après le coït en emportant les serviettes de bain avec lesquelles elle s’est essuyée.

COMMENT LA SEDUIRE :

En lui promettant dans l’acte de ne jamais vous arrêter, et dans le noir, faites vous remplacer par la caserne des pompiers.

COMMENT LA GARDER :

Hélas, vous rendrez l’âme à la tâche et serez soulagé que votre sacrifice n’arrête pas sa satiété, puisque dans sa maison de vieillard vous la verrez souvent punie et mise au cachot pour impudicité.

 

 

Femme Taureau
PECHE CAPITAL :

La Rancunière Maladive.

DESCRIPTION :

C’est la mine flottante du Zodiaque noir. Elle explose dès que vous l’approchez. Cela peut être dans le métro ou le sous-sol d’un cinéma porno. Vous aurez par hasard buté contre cette « otarie gélatineuse » qui sera venue là, avec son chapelet pour donner le change et culpabiliser les autres. En réalité comme elle jouit mal, c’est afin de s’abreuver de la secousse érotique des hommes.

EN AMOUR :

Extrêmement important…!!! Sa simagrée habituelle, reproduite à l’infini et photocopiée… jusqu’à l’exaspération, c’est la baleine tueuse de l’astrologie du diable, accumulant, sur le pauvre homme qui a le malheur de l’aimer, un interminable dossier de peccadilles qu’il a commises envers sa dignité jalouse, grossissant ses pêchés mignons en crimes capitals, et ne laissera rien passer, rien ne pourra l’apitoyer ! Exagérant les fautes, heureuse de pouvoir sévir en augmentant les peines.
Sa méthode, invariable, celle qui m’a fait découvrir un monceau de cadavres derrière une porte glaciale de jardin des supplices, est de torturer avec la sagacité d’un tourmenteur juré, en privant son amoureux de sa présence, tout en lui faisant la promesse qu’un jour elle reviendra. J’en ai vu plus d’un, relégué dans ces chambres du silence mental, coupé de l’être qui lui donnait cet espoir, perdre lentement la raison.

DANS LE TRAVAIL :

Arroseuse municipale éclaboussant les rues et les gens de sa maniaquerie de tacheronne abrutie. Si vous avez un magasin où vous l’employez, elle sera aussi délicate qu’une moissonneuse batteuse, elle fauchera vos porcelaines précieuses par ses mouvements inconsidérés. Et vous les retrouverez certes, remises à leur place, mais ébréchées comme des pots de chambre.

DANS LES AFFAIRES :

Inapte dans l’appréciation des objets. Dans son négoce, elle vendra un cendrier, le prix d’une cadillac, et vous y retrouverez la cadillac pour le prix d’un cendrier. Profitez en, en vous renseignant sur tous les signes astrologiques de vos commerçantes, pour tirer parti de cette lucidité de hanneton se cognant dans sa bouteille.

AVEC LES COLLEGUES ET ASSOCIES :

Cette crevure a les lèvres gercées à force de cracher sa bave sur votre réputation…!!! Et celle du voisin. Les joues trouées par l’envie, elle s’affalera comme un pachyderme sur une chaise, la bouche sèche comme un encrier vide, épuisée et aphone de calomnie. Mais son ventre ballonné par les flatulences de la rancune, dans une dernière contorsion, elle lâchera par le bas les météores qu’elle n’a plus la force d’éructer par le haut. Empoisonnant ainsi ce qui vous reste d’espace vital.
Vous allez, j’en suis sûr, me demander, alléché par les découvertes des secrets de mon art, me donner du Monseigneur, et insister pour que je vous remette mes belles visions sur ce tyran là… ?
La réalité dépassera vos espérances et les-dites visions seront en deçà de vos fantasmes dans le dessin de ses perfides scélératesses.

EN SEXUALITE :

Vous chevaucherez sur le rouet des parques avec la sublime sensation de coucher avec une naine sortie des tableaux de Vélasquez, secouée de hoquets par le Pal de Constantinople. Et tel Périlaüs, célèbre statuaire grec à qui un roi cruel nommé Phalaris avait commandé un Taureau en airain creux sous lequel un feu allumé consumait la victime enfermée, vous étoufferez dans ce monstre. Par ses naseaux s’échapperont vos plaintes, transformées en gémissements merveilleux, et l’usage auquel vous serez employé, par vos cris et douleurs, de son étreinte insupportable, en passant par les flûtes de ses cordes vocales, formera un son mélodieux.
Comme le Taureau de Phalaris, vous ne serez que le supplice de son instrument. Nous rappelons que le roi fit brûler en premier Périlaüs, le créateur dans son Taureau, et la cour attendrie, entendit les hurlements du statuaire faisant une douce musique en passant par les narines en métal de la bête.
Soyez prudent, et sachez ce qui vous attend au moment du devoir conjugal.

DE QUELLE MANIERE ARRIVERA-T-ELLE A VOUS EXASPERER :

Par le reproche, en deux heures de conversation, la première sera employée à vous culpabiliser sur une amitié qu’elle vous impose sans vous demander votre avis, la deuxième heure sera consacrée à l’épreuve d’une démonstration de votre part de ce sentiment qu’elle ne vous a pas laissé le temps de ressentir et contrôler, l’ayant rencontrée dix minutes avant à la cantine de l’administration.
Par le test et la tentative d’emprunts d’argent ou d’obligations de corvées, pour lui prouver que votre générosité, qu’elle exige exorbitante, sont à la hauteur de cette sincérité, subitement déclenchée chez elle sans raison apparente, mais dont le résultat, invariable, est votre contribution sous une forme ou une autre.

COMMENT ELLE VOUS EXPLOITERA :

Hait profondément tout être humain qui possède plus qu’elle…
Dès la première invitation, elle accumulera sous vos yeux les désordres de sa trésorerie, citant les faveurs, amours et amitiés qu’elle a proposés à l’ancan, sur la ville entière aux dépends de n’importe quel anonyme… qui ne lui a pas suffisamment rendu, en espèces sonnantes et trébuchantes, son amitié. Son grand jeu sera de vous demander réparation financière de tout cela. Et qu’il vous faut contribuer illico au test qu’elle veut savoir de vous, et de vos sentiments envers elle, par une donation immédiate qui une fois faite, ne sera pas à la mesure de tout ce qu’elle a pu vous apporter en sincérité, qu’elle estimera du double, et qu’elle viendra chercher la prochaine fois.

COMMENT LA SEDUIRE :

En lui offrant d’abord tous les biens terrestres qu’elle acceptera en chipotant…!
En lui apportant la lune sur un plat d’argent, elle vous reprochera que vous auriez pu penser également au soleil… Quand finalement vous aurez conquis la Galaxie pour elle, elle objectera que votre amour est bien tiède, ayant oublié que l’univers lui conviendrait mieux…!!!
Vous prendrez des risques inouïes, et finalement mettrez l’univers à ses pieds.
Par ce biais, elle s’apercevra que vous êtes devenu Dieu, c’est à ce moment qu’elle vous quittera définitivement en fulminant que cette place lui revenait en premier, et n’y ayant point pensé d’abord, vous ne l’aimiez donc pas et votre seule intention était de la rabaisser.
Son mental est inextricable, on ne peut pas la séduire…!!!
Ne pas confondre cette explication avec la femme Sagittaire qui elle ne veut que la première place. La femme Taureau en récupérera les avantages et ne se retirera que pour en avoir de supplémentaires avec vous ou ailleurs.
Et surtout, parce qu’elle n’endure guère longtemps la présence de quelqu’un à ses côtés.

COMMENT LA GARDER :

En étant l’enclos du pré qui la garde, c’est à dire à l’écoute de ses confidences et prétentions, et ne jamais reprendre aucun de ses reproches, se murer dans le silence et la réserve.

Femme Gémeaux

PECHE CAPITAL :

L’Intéressée Insatiable.

DESCRIPTION :

C’est la PINTADE hallucinée qui se prend pour la plus belle femme du monde. Le plus étrange est que, souvent, elles sont réellement très belles, mais je n’ai chez aucun autre signe masculin ou féminin, remarqué autant l’impression de crachat froid qu’elle peut dégager.
La base de son caractère étant de vouloir à tout prix se faire accepter et aimer, et cela doit être d’autant plus pénible qu’elle est universellement détestée. Comme son compère du même signe, il n’y a ni mystère ni magie là-dessous, la totalité de son aspiration se base sur l’intérêt le plus sordide dans l’idéalisme le plus utopique.

EN AMOUR :

C’est l’infantile larmoyante, cul coincé qui vit dans le principe absolu de tout recevoir sans jamais rien donner.
Horriblement exigeante, elle passe son temps à vous culpabiliser parce qu’elle estime ne jamais avoir assez récupéré sur le trop que vous lui avez obtenu. Le délice de votre vie conjugale sera accompagné de la sensation de vivre avec un inspecteur du fisc.
Insatiable en argent, elle compte, extorque, récupère, avide de pensions, se cherchera une ribambelle de gogos afin d’en divorcer pour obtenir des rentes confortables.
Affichant le grand rôle de victime sacrifiée, c’est la seule du Zodiaque à mourir très vieille, riche et heureuse sur ses exactions.
Il y en a qui prostituent leur corps, elle c’est son âme…

DANS LE TRAVAIL :

De son regard de rat de chapelle, elle observe, surveille tout ce qui rentre et sort dans les caisses, surtout la sienne.

DANS LES AFFAIRES :

Elle est admirable quand elle peut subrepticement prendre la dernière pièce qui reste dans la sébile d’un aveugle, lui servant pour le sandwich frugal du soir.

AVEC LES COLLEGUES ET ASSOCIES :

Odieuse dans l’âpreté au gain, et fulminante dans la roublardise. Elle dérangera trois P.D.G. pour se faire rembourser un photomaton qui a gardé la monnaie. Aussi zélée dans la persécution d’un associé qu’une gardienne de camp de concentration qui n’aurait pas reçu sa part de butin.

EN SEXUALITE :

Elle s’expose aux regards de son partenaire comme les dragées d’un baptême, et commence à jouir et à beugler avant qu’on l’ait touchée.

DE QUELLE MANIERE ARRIVERA-T-ELLE A VOUS EXASPERER :

Par son comportement de gamine perverse, apitoyée sur le plaisir que lui donne le malheur du monde.

COMMENT ELLE VOUS EXPLOITERA :

Vous la voyez arriver, avec son aileron de requin entre les flots, à la plus petite blessure. Pour elle, il n’y a pas de petits profits et les ruisseaux font de grandes rivières.

COMMENT LA SEDUIRE :

En lui promettant sur vos vieux jours de lui faire donation de votre vivant, de vous retirer à l’hospice public, et de vous faire enterrer à la fosse commune pour l’exempter de la dépense des obsèques, et surtout de ne pas empoisonner son bien être par des photos souvenirs et des pèlerinages sur votre tombe à la Toussaint.

COMMENT LA GARDER :

En travaillant toute votre vie jusqu’à l’épuisement pour accumuler dans son trésor le fruit de votre labeur, et lui concommiter une assurance vie confortable, et surtout d’ordonner à vos enfants de faire pareil.

Femme Cancer

PECHE CAPITAL :

L’Avidité Possessive et Impérieuse.

DESCRIPTION :

Ce démon vomi des enfers, ayant lassé la patience de Satan, est également rejetté du monde car son intolérable caractère exige continuellement que vous vous soumettiez à ses plus absurdes caprices.
Elle fera vingt procès pour un quart de beurre rance qu’elle aura découvert chez l’épicier, et vous accusera des pires crimes sur un regard.

EN AMOUR :

Tellement repoussante, avec ses gros yeux globuleux qu’en compensation elle s’attribue les plus grandes persécutions amoureuses des hommes, qui bien entendu ne la regardent jamais.
Interminablement travaillée de complexes sexuels, en vieillissant, sa frigidité pathologique la conduit au délire superstitieux ou mystique.
Hallucinée, elle se traînera chez les docteurs en disant qu’elle a vu apparaître la Vierge dans sa cuisine, et de son balcon, un tchador sur la tête, louera un hélicoptère afin d’imiter son ascension.
En général, les femmes Cancer terminent au Cabanon.

DANS LE TRAVAIL :

Sera extrêmement efficace si elle est indépendante, mais gardez vous de la critiquer, la moindre allusion, et vous déclencherez une rancune d’éléphant.

DANS LES AFFAIRES :

Ne fera un délit que si elle ne peut faire autrement, ou, s’il y a une énorme somme d’argent à détourner.
Généralement combinarde.

AVEC LES COLLEGUES ET ASSOCIES :

S’empare en totalité de votre place ou fortune, mais vous donnera une rente ou un coup de main pour survivre si vous la suppliez…!!!

EN SEXUALITE :

Difficile, conjugale ou simulant des orgasmes pour se les déclencher.
Aime un abruti qu’elle peut dominer ou l’éfféminé précieux qu’elle peut conquérir.
D’horribles accès de frigidité ou d’épouvantables crises de nymphomanie la secouent à n’importe quel jour du mois.
Pour bien la définir, c’est l’ogresse qui n’arrive pas à jouir et qui recommence pour que ça vienne !!!
Ce genre d’ascenseur pour l’échafaud que lui joue son ardeur la rend souvent timbrée.
C’est l’infirme congénitale du plaisir sexuel.

DE QUELLE MANIERE ARRIVERA-T-ELLE A VOUS EXASPERER :

Par des attitudes de Sainte Nitouche qui cache un secret inintéressant pour dissimuler un appétit libidineux.

COMMENT ELLE VOUS EXPLOITERA :

Faites attention ! Vous avez affaire à la pire détraquée mentale du Zodiaque, cette jalouse en fureur est mythomane.
Elle s’inventera une oeuvre de charité ou des anniversaires tous les deux mois afin de se faire verser des dividendes sur son compte en banque.

COMMENT LA SEDUIRE :

D’abord savoir qu’elle est fétichiste, apprendre sur quelle partie de votre corps elle louche sournoisement, la laisser sur sa faim par des sous-entendus, ne pas se refuser éternellement. De temps en temps lui abandonner un sous vêtement sale afin d’épancher ses aspirations d’égoutier.

COMMENT LA GARDER :

Rassurez vous, elle est aussi collante qu’un lavement.
Vous ne pourrez jamais vous en débarrasser, elle vous poursuivra après votre mort dans l’autre monde, et vous la retrouverez pendant mille ans comme fantôme, dans le même château, et sera votre rivale dans les effets de hantise …
Ne jamais oublier que c’est la neurasthénique débile.

Femme Lion

PECHE CAPITAL :

La Prétentieuse Bête.

DESCRIPTION :

C’est la bécasse myope qui danse sur son paillasson en croyant que c’est un parterre de fleurs.
C’est la fausse dévouée sentencieuse et moraliste qui aura trouvé une planque dans votre entreprise, ne s’occupera que d’étriquer les sans défense et sera d’une obséquiosité écoeurante devant les riches.
C’est une complexée dominatrice et traître qui ne recherche que le pouvoir.

EN AMOUR :

C’est la continuelle plaquée car elle cache son dégoût des hommes sous l’apparence de la générosité sentimentale, ce qui lui permet de masquer également son propre dégoût d’elle même.
Hélas, il est difficile de les reconnaître, car il y en a deux variétés :
La passionnaria, qui prend la Bastille et veut que toute la Révolution lui passe sur le corps par patriotisme, ou la pimbêche moche, qui gratte sa verrue sur le menton en disant qu’elle a surpassé Vénus dans l’art de séduire.

DANS LE TRAVAIL :

Elle accumule les erreurs et ne permet à personne de la contrôler. Elle persiste et signe si vous lui avez démontré le contraire.

DANS LES AFFAIRES :

S’accrochera à continuer une faillite car elle croit que c’est la bonne cause. Aucun esprit de discernement financier.

AVEC LES COLLEGUES ET ASSOCIES :

Sera despotique avec une pauvresse qui fait les ménages en la sous-payant, ou cherchera continuellement noises à une petite apprentie gentille qui débute, pour la décourager de la vie.
Prendra, par l’intimidation, les leviers de commande de son associé(e) , en le reléguant dans une arrière cour.

EN SEXUALITE :

Là aussi, deux types de lionnes : la séductrice, qui fait le marathon au saut à la perche sur un champ d’asperges, ou, la plus courante, c’est la malheureuse qui n’a tiré son coup qu’une fois dans sa vie et qui a résumé tous les vices du monde dans cette action.
Elle se rate à chaque fois, et a tellement honte de l’avouer qu’elle ne le dira même pas à son confesseur.

DE QUELLE MANIERE ARRIVERA-T-ELLE A VOUS EXASPERER :

En vous imposant une pruderie dans les attitudes, mais se fera réciter les pires salacités à l’oreille en dissimulant ses frissons de plaisir dans le bas du ventre.

COMMENT ELLE VOUS EXPLOITERA :

Elle vous fera débourser votre bien sur une cause ou une idée inexploitable, sans logique, genre chercher le trésor de Barbe noire le Pirate, ou faire escalader le roc du Macchu-Picchu à trois touristes pour le prix d’un charter de 500 personnes. Elle ressemble moralement au Capitaine Haddock dans Tintin.

COMMENT LA SEDUIRE :

Le plus incroyable dans l’histoire est qu’elle se dégotte, avec ses airs de mijaurée, les plus beaux garçons. Donc, être acteur de cinéma ou champion culturiste, mais quand vous aurez compris la vraie nature de Bernadette, vous la laisserez à ses moutons…

COMMENT LA GARDER :

On ne garde pas une lionne, c’est elle qui vous garde, par les convenances et le qu’en dira-t-on. Donc, soyez très beau et indifférent devant elle à la marée d’amour des autres femelles se brisant sur votre piédestal. Et le soir, seul, à côté d’elle, prétextant sa migraine et ne tardant pas à ronfler, terminez vous à la manivelle sans faire trop de bruit, sinon elle vous enverrait coucher dans la baignoire.

Femme Vierge

PECHE CAPITAL :

L’Emmerdeuse Hystérique qui fait une tragédie de rien.

DESCRIPTION :

Cette polissonne organise sa vie comme un supermarché, à tous les rayons, on trouve quelque chose. Elle se choisira un mari complaisant à qui elle se plaindra de ses amants qu’elle ne garde pas. Elle se prendra pour vous d’une folle passion amoureuse ou amicale pour mieux vous imposer son indésirable présence, et si vous ne cédez pas à ses désirs, vous enverra son mari et ses amants ensembles pour vous rosser.

DANS LE TRAVAIL :

C’est toujours celle qui construit des empires et se fait chipper son boulot sur la ligne d’arrivée.
Extrêmement efficace, mais gardez vous d’être ingrat avec elle. Comme Pénélope elle défera sa tapisserie en 24 heures et brûlera Moscou pour que vous n’en profitiez pas.

DANS LES AFFAIRES :

C’est Pérette et le pot au lait. Ne lui demandez pas de se fixer un but. Elle change de sous vêtements et, en même temps, de commerces.

AVEC LES COLLEGUES ET ASSOCIES :

Elle surcharge tellement son entourage de travail que j’en ai vus préférer aller ramer aux galères comme Ben Hur.

EN SEXUALITE :

Vous vivrez le tremblement de terre de Mexico avec le chanteur en moins. Elle se contracte tellement que vous aurez l’impression de coucher avec la Traviata qui, dans une dernière secousse, aurait avalé de travers. Elle ne jouit pas, elle dégorge n’en finissant plus, vous êtes déjà parti au bureau qu’elle continue à ébranler les vitres comme un pantin disloqué, en simulant la mort du cygne.

DE QUELLE MANIERE ARRIVERA-T-ELLE A VOUS EXASPERER :

Matin et soir vous aurez la danse du Scalp. Parce que vous aurez laissé ce coucou se glisser dans votre foyer, vous travaillerez et élèverez les enfants, courbé sous les corvées… Pendant qu’elle sera au bal de l’Opéra à traiter ses petites affaires.

COMMENT ELLE VOUS EXPLOITERA :

Elle a vraiment un don, ce n’est pas dans la qualité d’un travail, mais dans celui de prendre la place du voisin. Surtout si cet individu est un personnage célèbre ou aristocrate dont elle pourra subtiliser le nom, le titre et la gloire.

COMMENT LA SEDUIRE :

En lui présentant votre meilleur ami, c’est en l’essayant qu’elle s’apercevra qu’elle vous aime.

COMMENT LA GARDER :

En lui faisant se rendre compte de sa névrose et en la trahissant, celà lui donnera l’arme absolue dont elle se servira contre les autres.

Femme Balance

PECHE CAPITAL :

La Calomniatrice, Voyeuse et Interessée, qui ne sait pas ce qu’elle veut.

DESCRIPTION :

Pour s’en faire une parfaite image, c’est la femme sympathique et agréable qui s’introduit chez vous avec un air de ne pas y toucher, afin de percer vos secrets pour mieux vous dénoncer au fisc, à votre mère ou au mari. C’est le type même de la lettre anonyme ou de la vengeance secrète.

EN AMOUR :

Ce sera la femme qui se donnera à l’homme que désire sa meilleure amie, afin de la faire râler et en lui disant que c’est pour son bien. Le type même de la fausse bienveillante qui colporte les ragots les plus fous sur votre compte. C’est la chieuse qui veut être prise pour une Diva, qui désire ce qu’elle n’a pas, et n’en veut plus quand elle l’obtient.

DANS LE TRAVAIL :

Le malheureux patron qui aurait engagé cette furie se verrait affligé des dix plaies de l’Egypte, la Discorde qu’elle répand à jets continus amèneront sur lui plus de calamités que la Peste, les Sauterelles et les Rats…
Ce Caligula Femelle atteinte d’instabilité, et programmée dans un poste de commande, fera voler votre entreprise dans la pire des déraisons. Après la faillite qu’elle aura organisée, en jouant à la roulette russe avec vos actions, vous ressemblerez à un rescapé du Radeau de la Méduse.

DANS LES AFFAIRES :

Fort jolie, ma foi… Mais, jalousant la beauté des autres femmes, nous la retrouvons régulièrement dans la haute couture à torturer par ses créations blasphématoires et contre nature, le corps de nos compagnes, que la dictature de sa mode fait ressembler à une pâtisserie ou une lampe dont l’abat-jour serait à l’envers.

AVEC LES COLLEGUES ET ASSOCIES :

Cette Jeanne Hachette de la politique est une telle enragée du caleçon, qu’en rameutant ses compagnes, elle fit reculer Attila des murailles de Paris, qui préserva son armée des exigences de cette Goule. Celà sauva la ville et nous n’en fîmes pas pour autant une sainte.

EN SEXUALITE :

Des pires courtisanes de l’histoire, nous n’en avons jamais vues qui aient pu accumuler autant de richesses aussi vite, et en si peu de temps que ce signe. Sa bouche est déformée par le stigmate rapproché du mot Argent ! Argent ! Qu’elle réclame, et fellation qu’elle exécute, ce qui lui donne l’expression de baîller continuellement. Mais comme le Marquis de Sade, elle fait adorer Vénus dans plus d’un temple, moyennant une obole, et réclame plus d’un sequin pour faire voyager en terre jaune. Mais l’adresse que vous lui admirerez le plus, est celle de vider simultanément les goussets et les bourses…

DE QUELLE MANIERE ARRIVERA-T-ELLE A VOUS EXASPERER :

Elle est comme l’éther, celà pue, ça chloroforme, et dès que vous approchez une allumette, celà explose au visage. Elle est aussi dangereuse par ses bourdes que ses changements d’avis, surtout quand elle les fait commettre aux autres.

COMMENT ELLE VOUS EXPLOITERA :

En utilisant votre appartement pour porter ses quadrilles jusqu’à la dernière période.

COMMENT LA SEDUIRE :

Achetez un rez-de-chaussée, comme celà, elle sera moins fatiguée pour aller à sa recette perception.

COMMENT LA GARDER :

Fermez les yeux quand elle vous fera croire à la dixième vérification d’identité que c’est pour un excès de vitesse…

Femme Scorpion

PECHE CAPITAL :

La férocité dans le Chantage.

DESCRIPTION :

C’est la femme crapule et froide dans toute son ampleur. Elle arrive chez vous avec des airs de complicité, une fois qu’elle a capté votre confiance. Vous lui confiez les clefs de la maison, pendant votre absence elle s’emparera du téléphone, appellera New York, Berlin ou l’Australie.
Discutera avec vos amis et connaissances en parlant adroitement des critiques faites par vous sur eux.
Bref…! Une brouillonne affairée qui parasite.

EN AMOUR :

De préférence, elle se donne sans plaisir, uniquement aux hommes qu’elle peut ruiner ou détruire. Protégez votre amant d’une telle harpie.

DANS LE TRAVAIL :

Besogne en lâchant des vacheries, et s’occupe de plaire pour obtenir plus des clients, tout en faisant la même chose avec son patron.

DANS LES AFFAIRES :

Est téméraire et falsifie les dossiers, se plait à tout ce qui est louche, je le répète, son grand art est le parasitage. Telle la gale, elle creusera des galeries sous votre peau pour en bouffer les déchets.

AVEC LES COLLEGUES ET ASSOCIES :

Elle juge les êtres avec une ironie méprisante. Indulgente avec les vices d’autrui, à condition qu’elle puisse les gérer et prélever sa dîme.
Elle sera dure et intraitable, inspiratrice de philosophies brillantes, mais pernicieuses, de fausses théories menant à la déchéance et à l’anarchie.

EN SEXUALITE :

Ce sont des aventurières demi-mondaines, mystiques et frigides.
Montant des plans rocambolesques qui ne leur apportent généralement qu’une boîte d’allumettes.
Se servant de leur sexualité pour ouvrir les portes de maisons bourgeoises. Mais contrairement à la Gémeaux qui vous désossera pour s’acheter une maison ou payer sa note de gaz, la Scorpion ce sera pour une futilité ou un objet totalement inutile.
Exemple, la robe d’un grand couturier chère et importable qui sera démodée le soir même, ou alors, vous fera acheter quinze congélateurs pour un voyage au Groenland en plein hiver.
Un particularisme très important à retenir, se vantera sans arrêt qu’elle ne jouit pas, c’est la seule du Zodiaque à en être fière. Une Scorpion gratuite, celà n’existe pas.

DE QUELLE MANIERE ARRIVERA-T-ELLE A VOUS EXASPERER :

Elle prend tellement les gens pour des cons que c’est impossible de ne pas s’en apercevoir ; bien qu’au début on puisse marcher, tellement c’est énorme.
En plus, elle ne se renouvelle jamais, et utilise toujours les mêmes ficelles, qui, avec le temps deviennent des câbles d’amarrage.

COMMENT ELLE VOUS EXPLOITERA :

C’est le coucou, installé à faire grossir une tumeur sous les courtines de votre lit.
Usera et abusera tant qu’elle sera dans la place, en prétendant que sa présence vous sauve la vie.
Après avoir semé dans votre ménage, par la calomnie et les insinuations oiseuses, une discorde digne des Montaigus et des Capulets, vous serez contraint de faire vivre votre femme et vos enfants à l’hôtel.
C’est la squatteuse type, et faiseuse d’histoires, qui se déguise en Père Noël, et rentre par la cheminée quand on a condamné la porte et les fenêtres, et trouve toujours de nouvelles victimes après avoir été jetée de votre maison.

COMMENT LA SEDUIRE :

Hélas, il n’y a rien à faire… C’est elle qui vous séduit.

COMMENT LA GARDER :

N’abordons pas le sujet, le cas de figure ne se pose même pas.
Envisage-t-on de garder des morpions ou des poux ?
Il ne vous reste plus qu’à vaporiser un défoliant ou brûler des cierges en espérant que Dieu la rappelera à lui.

Femme Sagittaire

PECHE CAPITAL :

La Maniaque Sentimentale.

DESCRIPTION :

C’est l’acarîatre qui exige en échange de la tiédeur de ses sentiments l’amour ardent de son mari. Si peu sûre de ses appâts, elle réclamera votre coeur, votre corps, votre âme, votre cadavre et votre cercueil. Fera brûler le tout !
Recueillera vos cendres, en enfumera ses jardins et vous croquera dans ses salades, vous rendra à la terre en enfumant à nouveau son potager avec la même déjection et vivra avec la même nourriture jusqu’à sa mort. Ses dernières volontés chargeront le notaire d’obtenir de sa fille qu’elle continue ce circuit sans fin, avec la possibilité que celà puisse se transmettre à la prochaine génération.
On l’aura compris, c’est la fanatique de la preuve d’amour, que vous lui jurez, et à laquelle elle ne croit jamais.

EN AMOUR :

A la suite d’une simple visite de courtoisie, elle vous fera subir une longue tirade sur votre manque d’éducation car vous avez dérangé sa divine majesté, sans vous faire précéder d’une gerbe de roses.
Elle vous reprochera de même, le jour où vous l’avez fait, d’avoir choisi des roses rouges, qui en langage des fleurs veulent dire « Je vous aime », ayant ainsi pensé d’elle, qu’elle était facile ou peut-être putain…!
Si vous aviez choisi des roses blanches, elle vous en voudrait, disant que vous la traitez comme une petite fille à sa première communion… Ce qui est une insulte à sa féminité qu’elle brandit comme un drapeau. De préférence dans les mouvements de libération de la femme, en compagnie de ses consoeurs, aux trains de grognards de la garde…
Si vous lui dites que vous la désirez, elle se vexera.
Si vous lui laissez entendre que vous ne la désirez pas, elle se vexera encore plus !
Palabrant pendant des heures sur l’égalité des sexes, ce qui est un moyen de dissimuler sa haute opinion d’elle même : Déesse que l’univers devrait aduler.

DANS LE TRAVAIL :

Au bureau ou employée, Madame PIPI dans le métro, vous vivrez le drame insensé de la querelle de préséance, vous serez toujours à côté du tact que vous deviez avoir pour elle, et de l’obligation, comprise, de respect dont vous êtes taxé en plus du pourboire, et de plus sortir à reculons comme un ambassadeur pris en faute.

DANS LES AFFAIRES :

Régentera vos biens, flouera votre entreprise, jettera à la porte vos meilleurs responsables, démoralisera votre personnel en l’accusant d’incapacité, révèlera à tous vents vos secrets de production, ou détruira vos dossiers. Et finalement vous plaquera au milieu d’un gros oeuvre commencé…

AVEC LES COLLEGUES ET ASSOCIES :

Comme la mule de tête dans un attelage, voudra toujours avoir raison, et prendre le pas sur n’importe qui.

EN SEXUALITE :

Vous laissera faire en vantant continuellement les mérites et la qualité de besogne de son précédent amant. Une fois fini, dira que c’est une bonne chose de faite, et qu’il n’y aura pas lieu de recommencer ultérieurement.

DE QUELLE MANIERE ARRIVERA-T-ELLE A VOUS EXASPERER :

Elle vous bombardera la tête de sa vérité, vous assommera de sa raison opiniâtre, vous finirez par avouer et reconnaître n’importe quoi ! « Que le blanc est noir », et même payerez s’il le faut, pourvu que cette Marie J’Ordonne s’arrête de parler.

COMMENT ELLE VOUS EXPLOITERA :

Elle piquera carrément dans la caisse comme un dû, en vous disant ne pas lui avoir donné assez, et vous en fera le reproche.
C’est la coupable qui, même sur le bûcher pendant que les flammes montent, continuera à brâmer sans fin que ce sont les juges les criminels.

COMMENT LA SEDUIRE :

La faire continuellement voyager, ou changer dix fois de restaurant ou boîte de nuit en 24 heures. Lui raconter que vous avez un ami metteur en scène qui peut lui faire tourner un film, ou que votre patron vous invite en week-end avec elle, en Concorde en Californie.

COMMENT LA GARDER :

En devenant Tsar de toutes les Russies, et en faisant construire dans tous vos états des idoles à son image où les autels fumeront d’encens et de sacrifices… Si vous n’avez pas les moyens, louez un tombereau dans un village, flanquez-là dessus avec une couronne en papier maché, escortée de croquants, vantant ses mérites ! De toute façon, elle ne verra pas la différence…

Femme Capricorne

PECHE CAPITAL :

La Coquetterie et l’Egoïsme pathétique suivi de la Radinerie.

DESCRIPTION :

D’une terrorisante laideur, c’est la précieuse ridicule de notre astrologie, couverte d’oripeaux et breloquée de faux bijoux comme une marchande de peaux de lapins de la barrière Clignancourt.
Elle en ajoute une telle quantité sur son groin, qu’elle en paraît moins laide. En deux mots, la voyant déambuler, vous croiserez une truie habillée en arbre de Noël. Elle ne pense qu’à dépenser sans compter pour accumuler les parures et toilettes de mauvais goût, pour celà elle empruntera, videra les comptes en banques de son mari, de sa famille, de ses amis, et de l’Etat si elle gouverne (Elisabeth Ière d’Angleterre). Ayant toujours deux modes de retard, elle prendra des poses d’apparence inspirées.

EN AMOUR :

C’est la grande dame, qui pendant une procession baisse les rideaux de son carrosse pour s’accoupler avec un coquin de son espèce, souvent un homme que ce genre d’inconvenance émoustille. Elle aura choisi de préférence dans le bas peuple, un laquais ou un palfrenier, mais un boueux dégoulinant fera mieux son affaire.
Son occupation favorite, dresser les ménages ou les couples, les uns contre les autres, car le spectacle de leur bonheur lui est intolérable. Fera la guerre de cent ans au vertueux mari qui aura uni ses pauvres jours à cette drôlesse, et lui reprochera continuellement sa présence au point que, s’apercevant qu’il a débranché son appareil acoustique pour ne plus l’entendre, elle lui fera transmettre, par la domestique, des lettres de dix pages d’injures.

DANS LE TRAVAIL :

C’est « Madame Tout à Moi »… Regardez moi, il n’y a pas mieux, tout celà caché sous un air de fausse modestie.

DANS LES AFFAIRES :

Si elle est antiquaire, ayant découvert chez vous un meuble ou objet précieux dont vous ne connaissez pas la valeur, dépêchera à ses bons soins un homme de paille, afin de l’acquérir à bas prix, pour le revendre au plus fort. Sa joie mauvaise sera d’autant plus aigüe si vous avez une attache sentimentale à ce bien. Ou alors rachètera l’hypothèque de votre château de famille par l’intermédiaire d’un notaire véreux, s’y installera luxueusement, et vous permettra de vivre comme employé dans ses basses besognes, en vous humiliant constamment au spectacle de sa scandaleuse splendeur, en brisant vos souvenirs d’enfance.

AVEC LES COLLEGUES ET ASSOCIES :

Si elle est journaliste ou écrivain, maladivement jalouse du talent de quelqu’un, elle fomentera une cabale de médiocres afin de détruire l’oeuvre d’un génie.
Avec les collègues, se tuera au travail jusqu’à la dépression, pour faire croire au patron que les autres employés sont fainéants.

EN SEXUALITE :

S’épanche comme un furoncle que l’on vide, dont l’humeur jaunâtre et nauséabonde, dévoile des vices étonnants de grossièreté et de vulgarité qui vous laissent confondu et pantelant de masochisme.
Tout celà mîmé sous l’apparence de la décence et de l’austérité. Elle adorera se balader pour celà dans une écurie ou une étable, dont les odeurs pénétrantes réveilleront ses instincts lents et endormis. Elle aura toujours son vieux complice, Scorpion, qui partage en celà les mêmes goûts.

DE QUELLE MANIERE ARRIVERA-T-ELLE A VOUS EXASPERER :

Il vaut mieux quelquefois une sereine débauche bien affichée, qu’une répugnante fausse vertu complexée… C’est la leçon qu’elle vous donnera un soir dans un dîner, si par hasard vous avez laissé votre verre de champagne un peu trop longtemps à côté du sien. Elle entamera une accusation mensongère d’attentat à sa pudeur, portée à votre égard.

COMMENT ELLE VOUS EXPLOITERA :

Elle désorganisera votre maison en empruntant vos affaires qu’elle convoite, les rendra salies et dégradées, pour vous les racheter en dessous de leur valeur. Dans une entreprise, se mettra complice avec une autre employée, pour faire saboter une machine ou un ordinateur, afin de le faire remplacer par un autre à sa convenance.

COMMENT LA SEDUIRE :

C’est la seule femme du Zodiaque que l’on ne peut jamais séduire, mais subir…! Il n’y a qu’un moyen, lui abandonner tout pouvoir sur vous dans un pavillon minable de banlieue pourrie, et vivre en cachette à Paris, dans un joli appartement avec une charmante et affectueuse maîtresse.

COMMENT LA GARDER :

Lui laisser croire que le cauchemar de votre vie conjugale avec elle est le jardin des délices ou le paradis d’Allah…!

Femme Verseau

PECHE CAPITAL :
L’Enjoleuse.

DESCRIPTION :

De toutes les astrologies mondiales, elle est devenue dans celle du Diable, l’emblème de la sottise. C’est la folle furieuse grimacière et exhibitionniste qui construit des scandales retentissants sur des histoires qui n’existent que dans son imagination. Elle est la bête noire des juges, navrés de débrouiller les camions de plaintes qu’elle déverse au parquet chaque année. Sa spécialité : accuser faussement autrui d’un délit sexuel ou d’une persécution.
En général, elle se choisit sa victime dans un magazine où elle y a vu sa photo. Souvent un personnage célèbre, ou connu, qui se retrouve à son grand étonnement, pris de bien et de corps par le commissaire. Le pire est que ce génie du mal trouve une armée de faux témoins pour la soutenir. Si par hasard, vous êtes un jour sur un lit d’hôpital et que vous avez une infirmière Verseau, sautez par la fenêtre, celà sera moins pénible que ce qu’elle vous fera vivre.

EN AMOUR :

Se prend pour Myladie de Winter, croyant qu’elle est sans cesse poursuivie par les Mousquetaires, ou dira que vous avez commis un inceste, dans un dîner de famille, après avoir donné un morceau de blanquette de veau plus grand à votre grand-mère…!

DE QUELLE MANIERE ARRIVERA-T-ELLE A VOUS EXASPERER :

C’est l’agneau de Dieu perpétuellement sacrifié qui, dans un mouvement perpétuel, recommencera les mêmes conneries, prétextant sa grande bonté et son altruisme, tout en ayant juré précédemment que l’on ne l’y reprendrait plus d’être charitable.

DE QUELLE MANIERE ELLE VOUS EXPLOITERA :

En vous faisant du bien, mais une bonté nuisible autant à vous qu’à elle-même. Exemple, si vous êtes paralysé sur un fauteuil, elle vous visitera en disant que celà guérira avec le temps (dans l’au-delà sûrement) et vous force à accepter des gâteries pour imposer sa présence. Elle se paye comme celà.

DANS LE TRAVAIL :

Le soir, après 18 heures, grattera vos plumes sales, et corrigera les fautes d’orthographe.

DANS LES AFFAIRES :

Aventurière sur des visions délirantes, elle prendra une mercerie et voudra l’exploiter comme une compagnie d’aviation

AVEC LES COLLEGUES ET ASSOCIES :

Se sent agressée par collectivité qui ne la comprend pas.

EN SEXUALITE :

Y va en rechignant comme on va au charbon. Au tir à l’arc, c’est elle qui détourne la cible.

COMMENT LA SEDUIRE :

Soyez obèse, et acceptez journellement d’engloutir la montagne de sucreries dont elle vous gavera à vomir.

COMMENT LA GARDER :

Quelque soit votre comportement, il n’est jamais au goût de l’exemple parfait qu’elle donne, donc, faîtes comme bon vous semble. Elle est comme les fakirs, prête à se mettre sur une planche à clous, et à endurer les pires tourments afin d’être considérée.

Femme Poissons

PECHE CAPITAL :

Médisante, Profitera de vous à la petite semaine pendant toute la Vie si elle le peut.

DESCRIPTION :

Madame Poissons est une « pue la sueur – gratte merde », car son incapacité sociale ne lui permet guère plus.
Se prend universellement pour une martyre, et utilise sa palme pour chercher dans vos cabinets la bague que vous y avez déposée en vous lavant les mains.
Cette stryge fondra sur vous au moindre bruit de piécette échappée d’un porte monnaie, car son avarice l’obnubile, et la simple idée de donner, la fait divaguer d’effroi.

EN AMOUR :

C’est la mesquine hargneuse gérontophile, déployant des efforts de forcenée pour s’agripper à un homme sans intérêt qui la rassure sur son manque d’éclat. Elle ne connaît le bonheur que dans les veuvages, qu’elle collectionne comme les papillons. Faussement éplorée, elle se jettera dans la tombe de sa dernière victime, en abusant de la patience de l’église et de ses invités qui s’éclipseront excédés, ayant rendu les derniers devoirs d’usage.
Elle prendra le ciel à témoin de ses douleurs, jurant l’importance de la garder dans cet endroit car inconsolable. Et par ses démonstrations ostentatoires d’égarée, éparpillant ses larmes de crocodiles sur la bière inerte. Insistant en restant dans la fosse, pour partager l’éternité de son mari, et pour proposer, le cimetière déserté, ses charmes au fossoyeur éméché, et se fera déglinguer la gouttière, dans le but précis de régler à bon compte les frais annexes, et peut-être, de trouver un nouveau micheton, poussé à convoler en justes noces par ses savantes comédies. Après avoir éventuellement apprécié, tel un pilleur d’épaves, sa santé défectueuse afin d’en hériter à nouveau.

DANS LE TRAVAIL :

Souvent dans les emplois subalternes, vous la retrouverez dans un vestiaire de boîte de nuit, revancharde de sa médiocrité, à poignarder, avec des ciseaux, les manteaux de fourrure qu’on lui a confiés, ou à en arracher journellement quelques poils, pour se composer une veste en patchwork.

DANS LES AFFAIRES :

Si la déesse « Minable » existait, elle en serait la Papesse incontestée. Elle ferait le siège de Corinthe avec les romains pour se servir du guano des habitants afin de le vendre aux enchères comme fumier.

AVEC LES COLLEGUES ET ASSOCIES :

Grippe-sous, cette fouine cueillera vos crottes de nez pour les faire sécher, et en constituera des chapelets qu’elle proposera à la sortie de la messe.
Elle en profitera pour engager la conversation, et vous enrôler à l’oeil dans ses arnaques misérables.

EN SEXUALITE :

Par son avarice, réinventant le supplice de la vierge de Nuremberg (vierge se refermant avec des pointes sur son prisonnier), elle vous fera agoniser de dégoût, dans la sécheresse de son intimité, et ne libérera votre virilité que pour revendre votre semence aux banques de sperme, servant aux bébés éprouvettes.

DE QUELLE MANIERE ARRIVERA-T-ELLE A VOUS EXASPERER :

Vous donne toujours raison contre vos ennemis, et ira les voir, pour leur donner raison contre vous. Tout celà dans le but gourmé de vous faire une Grigouterie. On l’a vue à Varsovie, la nuit avec une queue en Bakélite, peignant ses perruques interminables, prendre la place de la sirène, et se faire jeter de l’argent dévalué pour qu’elle cesse de chanter faux.

COMMENT ELLE VOUS EXPLOITERA :

En proposant des prestations de service, genre compter vos oies, qu’elle assimilera à un travail, payé au noir évidemment.

COMMENT LA SEDUIRE :

Madame Poissons tue quand on n’a pas changé l’eau de son bocal.
Si vous trouvez le moyen de renouveler ses prédations en changeant son environnement.
Apprenez qu’elle s’attaque plus particulièrement aux pauvres dont elle tire les derniers sous. Courez avec elle faire du porte-à-porte dans les cités H.L.M. de banlieue, où elle pourra dépouiller les déshérités, par des escroqueries aux médailles pieuses, qu’elle glanera dans toutes les religions à la demande du client.

COMMENT LA GARDER :

Lui pardonner quand elle vous montrera d’un air sadique, après vous avoir complètement étrillé, la masse des trésors qu’elle vous a volés pendant de longues années.
Et surtout, permettez lui de recommencer…

One Response

  1. libertyX 14 janvier 2010

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :