EXCLU : Interview d’Emma Watson

Jeune ambassadrice de la maison Lancôme pour l’eau de parfum Trésor Midnight Rose, la gracieuse Emma Watson nous a confié ses impressions sur ce nouveau rôle et a accepté de partager quelques uns de ses secrets de beauté…

 

Emma Watson Trésor Midnight Rose

 

VIE PROFESSIONNELLE & VIE PRIVÉE

Avez-vous toujours souhaité être actrice ? 
Plus jeune, je ne pensais pas forcément à la performance d’acteur en terme de vocation, mais j’ai toujours adoré le spectacle. J’aime la poésie depuis mon plus jeune âge et j’ai participé à des lectures de poésie dès l’âge de cinq ans. J’ai toujours aimé m’exprimer, et j’ai toujours fait du théâtre. Donc je pense qu’on peut dire que j’ai toujours aimé le travail d’acteur.

Vous êtes-vous immédiatement sentie à l’aise devant la camera ?
J’ai débuté au cinéma à l’âge de neuf ou dix ans. A cet âge, je crois qu’on est beaucoup plus insouciant et que le sentiment de peur est beaucoup moins présent. On est plein d’assurance et on ne pense pas trop au trac. J’ai eu de la chance, c’est venu tout naturellement pour moi.

Vous avez été célèbre très rapidement et très jeune. Cela a-t-il radicalement changé votre vie ?
Je n’ai pas beaucoup de souvenirs de ma vie avant la célébrité, j’ai donc du mal à savoir en quoi elle est différente aujourd’hui. Je n’ai pas vraiment connu autre chose.

En tant qu’actrice, votre image est constamment jugée par les autres (les réalisateurs, le public et les médias). Comment gérez-vous tout ça, surtout à votre âge ?
Honnêtement, parfois je n’y arrive pas ; c’est dur, mais j’essaie de faire de mon mieux. C’est l’une des raisons pour lesquelles la scolarité est très importante à mes yeux ; cela m’apporte beaucoup d’utiliser mon esprit et mon cerveau. En faisant appel à un autre aspect de ma personnalité, je ne me sens pas valorisée uniquement par mon physique, et ce fut l’un des grands luxes que m’a offert le rôle d’Hermione : ce n’est pas juste un joli visage, c’est un personnage faisant partie intégrante de l’histoire. Or, quoi que je fasse, je mets toujours un point d’honneur à faire partie intégrante des projets dans lesquels je m’engage. Et ce fut le cas lors de ma collaboration avec Lancôme, la marque m’ayant laissé une grande liberté d’action. En tant qu’ambassadrice du nouveau parfum, j’ai pu faire appel à mon esprit créatif et m’impliquer personnellement dans l’histoire et la réalisation. Je n’ai pas l’impression de n’être qu’un visage pour Lancôme, je me vois plus comme un porte-parole ; c’est très appréciable. Le fait de me concentrer sur tous ces autres aspects m’aide à ne pas devenir totalement prisonnière de ce que pensent les gens de mon physique, car ce type d’opinion peut changer d’un jour sur l’autre.

Comment parvenez-vous à trouver le juste équilibre entre votre vie privée de jeune femme de 20 ans et votre vie professionnelle extrêmement active ?
La majeure partie de mon emploi du temps est gérée par d’autres personnes et il est rare que soit expressément mentionné « temps libre pour Emma » ou « temps à consacrer à ma vie personnelle » ; je dois donc penser à prendre du temps pour moi-même. Bien souvent, ce temps-là est mis à la fin de la liste des priorités, mais c’est vraiment important.

Que pouvez-vous nous dire sur le rôle d’Hermione, dans Harry Potter, qui vous a propulsée sur le devant de la scène ?
Je pense qu’Hermione est mon héroïne littéraire. C’est un personnage tellement grandiose et une personne si merveilleuse ! Je me sens incroyablement privilégiée d’avoir interprété ce rôle et d’avoir débuté ma carrière de cette façon. J’ai eu la chance de travailler aux côtés de nombreuses personnes extrêmement talentueuses, ce fut une excellente école pour moi en quelque sorte. J’ai une chance absolument inouïe, vraiment…

Quelles sont vos meilleures anecdotes du tournage d’Harry Potter ?
Je pense que mes meilleures anecdotes sont liées au côté totalement surréaliste de ce que j’ai vécu ! Il m’est déjà  arrivé de rentrer d’une journée d’école, faire des devoirs de mathématiques et, dans la minute qui suivait, enfiler une robe pour me rendre à une avant-première. Si on avait pris une photo, on aurait trouvé ça ridicule de me voir assise à la cantine en train de parler à des elfes, des sorcières et des magiciens en costume, mais c’est devenu tout à fait normal parce que c’était ma vie ! Il m’est arrivé de vivre des moments très étranges !

Diriez-vous que les acteurs du film sont devenus des amis ?
Oui, et même plus que des amis. Daniel Radcliffe et Rupert Grint, en particulier, sont comme mes frères, et toute l’équipe du film était comme une famille pour moi ; donc, oui – absolument.

A-t-il été difficile pour vous de quitter un tel personnage, notamment après l’avoir joué pendant près de dix ans ?
C’est drôle. D’une certaine manière, j’ai l’impression de ne jamais avoir quitté le personnage d’Hermione, c’est une partie tellement importante de ma vie. J’ai grandi en interprétant ce personnage et nous avons tellement de points communs que j’ai l’impression d’avoir emporté beaucoup de choses d’Hermione avec moi. Mais une chose est sûre : ne plus vivre la vie d’Hermione au quotidien est quelque chose qui va indubitablement me manquer…

Pouvez-vous nous décrire la relation que vous entretenez avec vos fans ?
Les médias changent souvent d’avis, et le fait de savoir que je suis appréciée et soutenue par mes fans est extrêmement important pour moi ; ça représente beaucoup.

A ce jour, quels sont les moments les plus mémorables de votre carrière d’actrice ?
Je n’oublierai jamais le fait d’avoir été torturée par Helena Bonham-Carter dans le dernier film ! Je me souviendrai aussi toujours de la scène du bal de Noël et des cours de valse ; et je me revois encore chevauchant un manche à balai ; ou encore faisant semblant de parler à une souris dans “Le Conte de Despereaux”, plutôt dément. J’ai fait tellement de choses complètement dingues, déjà !

Vous avez déjà reçu un très grand nombre de récompenses. Que ressentez-vous à chaque fois que vous êtes nominée ? 
Je me sens incroyablement chanceuse, sincèrement.

Vous arrive-t-il de regarder les films dans lesquels vous avez joué ? Aimez-vous vous voir à l’écran ? 

C’est assez difficile car j’ai tendance à porter un regard assez critique sur moi-même, mais j’ai compris, au fil du temps, qu’il était important de regarder son travail et de tenter de rester objectif. C’est une excellente façon d’apprendre et de s’améliorer.

Votre rôle dans “Ma semaine avec Marilyn” est l’un de vos rôles les plus récents au cinéma, aux côtés de Kenneth Branagh et Eddie Redmayne. Pouvez-vous nous en dire un peu plus ?

Dans “Ma semaine avec Marilyn”, j’ai tourné la plupart de mes scènes aux côtés d’Eddie Redmayne. C’est un homme adorable et un grand acteur ; ce fut un réel plaisir de travailler avec lui. Dans le film, j’incarne une assistante costumière sur le tournage du dernier grand film de Marilyn Monroe. Je ne veux pas trop en dévoiler, mais il s’agit une fois de plus d’un casting britannique stellaire dirigé par un très grand réalisateur, Simon Curtis.

Pouvez-vous nous donner un petit aperçu du scénario et du personnage que vous incarnerez dans votre prochain film “Perks of Being a Wallflower” ?
Dans “Perks of Being a Wallflower”, j’incarne une jeune fille prénommée Sam qui a eu une enfance difficile et qui a du mal à devenir adulte. Elle est totalement perdue pendant ses premières années de lycée et n’obtient pas de très bons résultats scolaires. L’histoire d’une jeune fille qui tente désespérément de modifier le cours de sa vie et qui, grâce à son amitié avec Charlie, prend conscience de toute sa valeur, y croit suffisamment pour se reprendre, pour obtenir des notes suffisamment bonnes pour intégrer l’université, et ainsi repartir à zéro et commencer une nouvelle vie. C’est une fille qui n’a pas été traitée convenablement par les garçons avec qui elle est sortie, qui s’est toujours considérée comme bonne à rien et qui va rechercher l’estime d’elle-même grâce à l’amitié particulière qui la lie à Charlie. J’ai été réellement touchée par son histoire et par son combat pour regagner sa confiance en elle. C’est une très belle histoire.

Quel est votre rêve en termes de carrière ? Y a-t-il un acteur ou un réalisateur avec lequel vous aimeriez travailler en particulier ? Un rôle que vous rêveriez d’interpréter ? 
J’aimerais beaucoup travailler avec Baz Luhrmann, Guillermo Del Toro, Richard Curtis et Darren Aronofsky. Pour ce qui est des acteurs, j’aime beaucoup Philip Seymour Hoffman et James McAvoy. J’aime Cate Blanchett et Helen Mirren. J’aimerais beaucoup jouer du Shakespeare un jour et interpréter les rôles de Juliette ou Ophélie.

Avez-vous déjà songé à interpréter un rôle au théâtre ?
J’adorerais jouer au théâtre. Pour moi, jouer en direct et faire le plein d’énergie à chaque représentation est une expérience vraiment unique.

Parallèlement au cinéma, avez-vous d’autres projets en cours actuellement ? 
Oui, mes études. Je fais des études d’anglais, d’histoire et d’art.

Est-il important pour vous de poursuivre vos études parallèlement à votre carrière d’actrice ?
Oui, faire des études a toujours été très important pour moi. D’une certaine façon, cela me permet de me sentir protégée et de m’évader. Car, aussi extraordinaire qu’il puisse être, le monde du cinéma peut parfois être très superficiel et délirant. Selon moi, les études sont une excellente base, elles me permettent de rester motivée, et j’aime beaucoup apprendre.

En vous projetant dans l’avenir, voyez-vous d’autres carrières se dessiner à l’horizon hormis la carrière d’actrice ?
Pas pour le moment, non.

Pouvez-vous nous en dire plus sur votre collaboration avec la marque caritative People Tree ? Vous avez réalisé une ligne de vêtements pour cette marque dernièrement. Avez-vous apprécié cette expérience ? Pouvez-vous vous imaginer devenir designer un jour ?
J’y ai pris énormément de plaisir. Certains aspects de l’industrie de la mode peuvent être néfastes pour l’environnement et pour les personnes travaillant dans cette industrie. C’est une bonne chose d’encourager les gens à prendre conscience de ce qu’ils achètent, à s’interroger sur la provenance des vêtements qu’ils portent, et à se pencher sur la question, tout simplement. Le travail de Safia Minney (fondatrice de la marque) est formidable et j’ai été ravie de pouvoir l’aider. Ce fut un projet vraiment intéressant, mais ce n’est pas quelque chose que j’envisage de refaire.

 

Emma Watson Trésor Midnight Rose

LANCÔME & TRESOR MIDNIGHT ROSE

Pour quelles raisons avez-vous accepté de devenir l’ambassadrice de Lancôme et de prêter votre image, pour la toute première fois, à une marque de cosmétiques ? 
J’ai été extrêmement flattée qu’on me propose d’être la nouvelle égérie de la marque Lancôme, notamment parce que je suis beaucoup plus jeune et beaucoup moins célèbre que les autres. La marque Lancôme est incarnée par des femmes vraiment extraordinaires. Julia Roberts, Kate Winslet et Penélope Cruz sont des femmes que j’aime beaucoup et que j’admire. Elles incarnent l’élégance et l’intégrité, et sont des actrices incroyablement talentueuses… Faire partie de cette grande famille est un immense compliment. Pour moi, Lancôme rime avec élégance, chic et style, avec tradition et intégrité.

Qu’est-ce que Lancôme représente pour vous ?
Pour moi, Lancôme est une marque de confiance et bien ancrée dans le monde de la cosmétique. C’est une marque qui a un esprit à la fois très classique et élégant tout en étant moderne ; je trouve qu’elle arrive à concilier le tout avec soin et perfection. Lancôme est une marque qui fait partie de l’histoire tout en restant pertinente et contemporaine.

Selon vous, pour quelle raison la marque Lancôme s’est-elle adressée à vous ?
C’est difficile à dire… Ayant cinq voire dix ans de moins que la plupart des autres égéries, je suppose que Lancôme voulait quelqu’un de plus jeune. La marque entretient des relations sur le long terme avec les personnes avec lesquelles elle travaille et quand je décide de faire quelque chose, je me donne à 100%. Je suis très loyale, je n’accepte que les projets auxquels je crois profondément. Et je sens que Lancôme et moi pouvons mutuellement nous faire confiance.

Qu’est-ce que ça fait d’entrer dans la grande famille Lancôme aux côtés de trois actrices oscarisées telles que Julia Roberts, Penélope Cruz et Kate Winslet ? Les avez-vous déjà rencontrées ?
Je les ai toutes rencontrées à l’exception de Julia Roberts. Les films de Julia, “Notting Hill” et “Pretty Woman”, sont des films avec lesquels j’ai grandi, et Julia m’a toujours fascinée. Je la trouve formidable et j’ai toujours voulu lui ressembler. Etre une égérie de la marque, comme elle, est donc un honneur. Penélope a joué dans de magnifiques films récemment, et a une incroyable carrière. Et bien sûr, le fait d’être anglaise comme Kate… Kate Winslet a une carrière à très large spectre et j’admire beaucoup la façon qu’elle a de gérer son image vis-à-vis du public. Elle paraît tellement vraie, tellement solide, honnête et authentique… ce sont des qualités que j’admire beaucoup.

Que pensez-vous de l’image de la féminité véhiculée par Lancôme ? Reflète-t-elle votre propre idée de la féminité ?

Oui, tout à fait. La marque Lancôme véhicule quelque chose de classique et d’élégant, tout en étant très moderne et actuelle. Elle est à la pointe de la recherche, propose les meilleurs produits dernier cri tout en alliant modernité, tradition, intégrité et classe.

Pouvez-vous nous parler des odeurs ou des parfums qui vous évoquent des souvenirs d’enfance ?
J’ai toujours aimé l’idée de rester fidèle à un seul et même parfum, auquel les gens puissent m’identifier.  J’adore mettre le pull d’un petit ami ou d’une copine et savoir qu’il porte son odeur, serrer quelqu’un dans mes bras et sentir une odeur extrêmement familière. Le parfum que l’on porte fait en quelque sorte partie de notre identité et je trouve que c’est quelque chose de très particulier.

Vous êtes l’ambassadrice de la nouvelle fragrance pour femme de Lancôme, Trésor Midnight Rose. Quelles sont vos premières impressions sur ce parfum ?
Trésor Midnight Rose est un parfum très suave, chaud et ludique. Quand je le vaporise sur mes poignets, comme je le fais toujours,  je passe mon temps à les sentir. Il a un côté extrêmement addictif qui me plaît.

Le parfum se compose de notes fruitées, florales (fruits rouges, jasmin, rose) et boisées. Que vous évoquent ces senteurs ?
En été, il y a du jasmin qui fleurit sur le balcon de la maison de mon père à Londres. L’odeur du jasmin, que l’on retrouve dans ce parfum, me fait toujours penser aux soirées d’été et aux moments passés dehors. J’adore. Et puis, les roses sont mes fleurs préférées, elles sont extrêmement esthétiques et reflètent la pureté et la fraîcheur que l’on retrouve dans ce parfum. Les notes de fruits rouges me font penser à quelque chose de délicieux, de sucré et de somptueux. Et les notes boisées apportent une touche de chaleur, un sentiment d’équilibre à la fragrance.

Quelles émotions “Trésor Midnight Rose” provoque-t-il chez vous ?

Minuit est une heure magique et l’image de la fleur qui éclot à ce moment précis de la journée signifie énormément pour moi ; ça lui confère une aura de luxe et de mystère. En vous parfumant avec Trésor Midnight Rose, c’est comme si vous vous enveloppiez dans quelque chose de magique, capable de vous transporter, de vous plonger dans l’expectative et de vous emplir d’espoir.

Selon vous, la nuit est-elle romantique ?
Tout à fait, la nuit est pour moi romantique. C’est le moment où l’on peut allumer des bougies et où la lumière paraît si chaude, si douce. C’est comme si la nuit, tout était plus joli.

Lorsque vous vous préparez pour un rôle, pensez-vous au parfum que votre personnage pourrait porter ? 
J’avais toujours pensé qu’Hermione n’était pas du genre à porter du parfum, mais dans le dernier film, il y a une référence au fait qu’elle en porte un. Pour Hermione, j’imagine un parfum très pure et pas trop chargé. Sam (mon personnage dans “Perks of Being a Wallflower”) a un côté assez spirituel, je l’imagine bien porter un parfum féminin, doux et assez complexe.

Vous souvenez-vous du premier parfum que vous avez porté ?
Oui. Lors de vacances en famille dans le sud de la France, mon père nous a emmenés chez un parfumeur. A la fin de la visite, il a insisté pour que je choisisse un parfum ; je revois encore ma belle-mère se mettre en colère parce qu’elle pensait que j’étais trop jeune pour avoir mon propre parfum ! Je devais avoir 7 ans et je l’ai gardé ! J’ai bien essayé de le faire reproduire mais je n’ai jamais réussi.

 

Emma Watson Trésor Midnight Rose

LA CAMPAGNE PUBLICITAIRE

Parlons maintenant du tournage du film Trésor Midnight Rose. Qu’avez-vous pensé de votre collaboration avec Mario Testino ? Aviez-vous déjà travaillé avec lui par le passé ?

J’étais absolument enthousiasmée à l’idée de retravailler avec Mario. C’est quelqu’un en qui j’ai une confiance absolue. C’est lui qui m’a photographiée pour ma toute première couverture du Vogue anglais et on a aussi travaillé ensemble pour la campagne Burberry. Il comprend vraiment bien qui je suis et nous avons une relation de travail extraordinaire. Je crois que si Mario arrive à prendre des photos aussi incroyables, c’est parce qu’il est lui-même une personne incroyablement chaleureuse et dotée d’un grand sens de l’humour. Le résultat est toujours magnifique parce que les personnes qu’il photographie passent un excellent moment avec lui. On se sent forcément heureux quand on est avec Mario. Il est agréable, décalé, drôle et chaleureux. C’est une personne très calme et qui ne stresse jamais, c’est un réel plaisir de travailler avec lui.

Quelles émotions avez-vous tenté de faire passer à travers la campagne ?

Je pense que tous les parfums Lancôme véhiculent une image de romantisme, en particulier Trésor et Trésor in Love. Et c’est la même chose pour Trésor Midnight Rose… Mais comme il s’agit d’un parfum plus jeune, je voulais apporter une touche d’optimisme et de fun, une dose d’énergie jeune et de positivité.

Qui est ce personnage que vous interprétez dans le film Trésor Midnight Rose ?
Je voulais que le personnage féminin du film soit une jeune fille qui n’attend pas que l’amour vienne à elle pour commencer à vivre. Pour moi la femme « Trésor Midnight Rose » n’attend pas le prince charmant. Elle n’a besoin de personne pour vivre pleinement sa vie. Elle a une vie heureuse et très occupée. Cette jeune femme tient énormément à son indépendance.
Ce que j’aime dans l’histoire que nous avons créée, c’est que les deux personnages se rencontrent par hasard. Ils se rencontrent dans une librairie parisienne et, instantanément, quelque chose de spécial se passe entre eux. Elle oublie son chapeau dans la librairie. Le jeune homme le récupère. Plus tard dans la journée, il la revoit par hasard et court vers elle pour lui rendre son chapeau et faire sa connaissance. Il pense l’avoir ratée mais par chance la jeune femme rate le départ du bateau dans lequel elle était censée embarquer, et ils se retrouvent à nouveau tous les deux sur les bords de Seine…
C’est le hasard, le destin. C’est l’idée que nous voulions transmettre à travers le parfum et la campagne publicitaire : cette idée que la vie est magique et pleine de surprises, qu’on ne sait jamais ce qui nous attend au détour d’une rue. Je voulais que l’histoire d’amour tourne autour de ça. C’est une histoire d’amour à la fois moderne et intemporelle…

Le spot fait allusion à un jeu de l’amour. Que pensez-vous du romantisme ?
J’ai toujours été une incorrigible romantique. Je me dis « après tout, pourquoi pas » ; c’est agréable !

Romantisme, séduction, galanterie… Selon vous, les jeunes femmes de votre génération croient-elles encore en ces idéaux ?
Je pense qu’on a juste l’impression que notre génération n’y croit peut-être pas trop, mais je serais tentée de dire que c’est faux et que nous croyons toujours au romantisme, à la séduction et à la galanterie, mais que nous avons une  façon différente de nous faire la cour et de jouer le jeu de la séduction. C’est un peu différent aujourd’hui, mais je pense que ces idéaux existent encore.

Quelle est l’importance des coiffures, des vêtements, du décor et de la ville de Paris dans le spot ?
Paris est une ville très romantique et Lancôme est la marque parisienne par excellence. Cela s’est donc reflété dans le choix des coiffures, des vêtements, des décors…

 

Emma Watson publicité Lancôme

 

BEAUTÉ

Si on s’introduisait dans votre salle de bain, y trouverait-on beaucoup de produits de beauté ?
Ce qui est assez drôle chez moi, c’est que j’ai des tonnes de produits. J’ai toujours aimé le maquillage et je suis toujours fascinée de voir à quel point il peut nous transformer. Mais en fait, je n’en porte pas beaucoup. C’est l’ironie du sort : je possède beaucoup de produits de maquillage alors que j’en porte si peu ! Mais j’aime les produits de beauté.

Quels sont vos produits de beauté favoris ? Et surtout, quels sont vos produits Lancôme préférés ?

J’ai toujours utilisé Eau Micellaire Douceur et Bi-Facil de Lancôme pour me démaquiller parce que j’ai une peau très sensible et que ces produits sont très doux. J’aime aussi le mascara Hypnôse. Je ne porte du rouge à lèvres que depuis très peu de temps, et je trouve les teintes des rouges à lèvres Lancôme vraiment incroyables.

A quoi ressemble votre rituel de beauté au quotidien ? Soin de la peau ? Maquillage ?

Je n’ai pas vraiment de rituel de beauté, mais je mets un point d’honneur à me démaquiller. Les démaquillants Lancôme sont vraiment efficaces, même pour venir à bout du mascara waterproof. Ils sont parfaits pour enlever les tonnes de maquillage sur mon visage après une séance de tournage ; ils font tout disparaître.

Quel est le meilleur conseil qu’on vous ait jamais donné en matière de beauté ?
Ne jamais s’épiler les sourcils de façon excessive et toujours se démaquiller avant d’aller se coucher.

Quelle a été la plus grosse erreur que vous ayez faite en matière de beauté ?
Avoir été trop maquillée.

Quel produit de beauté ne quitte jamais votre sac à main ? Et en voyage ?
Je suis Anglaise, j’ai la peau claire, alors j’adore le blush ! Quand je voyage, j’ai toujours une crème hydratante avec moi dans l’avion et j’aime avoir du parfum à porter de main.

Vous vous êtes récemment fait couper les cheveux très court. Qu’est-ce qui est à l’origine de ce changement spectaculaire ?
J’ai incarné Hermione pendant 10 ans, j’avais besoin de changer. Et j’ai toujours aimé les coupes courtes.

Cette coupe de cheveux a-t-elle eu un impact sur votre carrière d’actrice ?
On verra bien… (sourire)

 

Emma Watson Trésor Midnight Rose

CE QUE PRÉFÈRE EMMA WATSON…

Comment définiriez-vous la beauté ?
Je pense très sincèrement que la beauté est quelque chose qui vient de l’intérieur (NDLR: pfff….) On n’est vraiment beau à l’extérieur que quand on se sent beau à l’intérieur. La beauté intérieure se reflète sur notre visage, sur notre façon de bouger et sur notre façon de nous tenir.

Qu’est-ce que l’élégance selon vous ?

C’est la coupe d’un vêtement. C’est la façon dont une femme porte ses vêtements.

Quelle est votre définition de la “French Touch” ?

La subtilité.

Quelle est votre définition du luxe ?

C’est le fait d’utiliser un produit qui vous procure un plaisir intense.

Quelle est votre définition de l’amour ?
Je crois que plus je grandis, plus ma définition de l’amour s’élargit. Je pense qu’il y a différentes formes d’amour et que chaque personne peut vous aimer à sa façon. Je crois que le concept de l’amour unique, de l’âme sœur, bien qu’il paraisse très romantique, ne le soit finalement pas tant ça. Je crois que l’amour est partout et je ne crois pas que tout le monde souhaite le partager avec une seule et même personne. Je pense qu’on peut aimer plusieurs personnes de multiples façons. Aujourd’hui, ma vision de l’amour est beaucoup plus large et globale que quand j’avais dix ans et que je pensais que le prince charmant existait. Mais je ne crois pas que ce soit moins romantique, à vrai dire.

Etes-vous quelqu’un de passionné ?

Oui, très. Mais je ne suis pas amoureuse.

Qu’est-ce que cela fait d’être une jeune femme de 20 ans à l’époque actuelle ?
 

Je pense que ça peut être déroutant par moments car la définition de la femme et de la féminité est très vaste. Il y a tellement de points de vue, c’est dur de mener sa barque autour de tout ça. Mais c’est une époque merveilleuse pour être une femme. Nous avons tellement d’options qui s’offrent à nous, et plus encore. Plus rien n’est impossible et c’est ça qu’il y a de formidable aujourd’hui.

Sortez-vous beaucoup à Londres ? Quels sont vos lieux préférés ?
J’aime les quartiers de Covent Garden et Soho pour leur ambiance vivante, colorée, animée et trépidante. J’aime aller au théâtre, et nous avons de très bon cinémas et d’excellentes bibliothèques et librairies en Angleterre.

Le film de Trésor Midnight Rose a été tourné à Paris, où vous êtes née. Entretenez-vous un lien particulier avec cette ville ?
Oui, je me sens très nostalgique quand je reviens à Paris. J’ai toujours des membres de ma famille et de nombreux amis qui y vivent.

Quels endroits aimez-vous fréquenter à Paris ? En journée ? La nuit ?
En fait, plusieurs scènes du film publicitaire ont été tournées dans mes coins préférés de Paris : le Café de Flore, la librairie Shakespeare and Company et les bords de Seine. J’espère être capable d’y retourner maintenant que le tournage est fini !

Quel est votre luxe du moment ?
Dernièrement, j’ai découvert les macarons.

Comment définiriez-vous votre personnalité ?
Je suis très dévouée.

A quoi ne renonceriez-vous jamais ?
Au chocolat.

Quelle est votre devise ?
Je ne sais pas si j’ai une devise, mais je profite pleinement de chaque opportunité qui se présente à moi et je vis chaque jour à fond.

Où vous voyez-vous dans dix ans ?

Je m’imagine faire des films brillants et intéressants. Je l’espère.

Que faites-vous pour vous détendre ?

Je lis.

Quelles sont vos destinations de vacances favorites ?

J’aime le ski et, en tant qu’anglaise, j’aime partir n’importe où il fait beau et chaud !

Votre refuge préféré ?

Ma maison à Oxford.

Quel est votre hobby favori ?

Je fais beaucoup de sport. J’aime  pratiquer la natation, le hockey et le tennis. J’adore aussi danser.

Y a-t-il quelque chose que vous collectionnez ?
Non, mais j’aime beaucoup les livres. Je possède un lecteur électronique de livres, mais c’est un peu du gâchis car je finis toujours par acheter le livre ! J’aime cette sensation que procure un livre. Dès que j’achète un nouveau livre, j’écris à l’intérieur la date et le lieu où il a été acheté ; cela me permet de garder une trace et de savoir à quel moment de ma vie j’ai lu tel ou tel livre. Ils représentent quelque chose de spécial.

Y a-t-il un moment de la journée que vous préférez ?

Le crépuscule. La tombée de la nuit me fascine toujours.

Qu’est-ce qui vous séduit le plus chez un homme ?
Son charisme, son intelligence et sa gentillesse.

Et chez une femme ?
Sa force, sa loyauté et son intelligence.

Si vous aviez un talent naturel, quel serait-il ?
Je n’ai jamais appris à jouer d’un instrument de musique et j’adorerais jouer du piano ou de la guitare.

A l’occasion d’un dîner, qui aimeriez-vous absolument avoir à votre table ?

Shakespeare, car c’est quelqu’un de mystérieux. Il a écrit des œuvres magnifiques, mais nous ignorons presque tout de lui et de sa vie. J’aimerais savoir d’où il a puisé son inspiration pour écrire toutes ces histoires incroyables.

Quel film ou quel personnage littéraire rêvez-vous d’interpréter ?
J’adorerais jouer Juliette.

Quelle est votre plus grande qualité ?

Mon éthique professionnelle.

Et votre plus gros défaut ?

Je suis très impatiente.

Quel est votre péché mignon ? 
Les sucreries.

Quel livre sur votre table de chevet ?
Récemment, j’ai lu le livre de Patti Smith, “Just Kids”, que j’ai vraiment adoré.

Quels sont vos artistes préférés ?
Klimt, Egon Schiele et Tracey Emin.

Vos musées préférés ?
La Whitechapel Gallery et le Tate de Londres, l’Ashmolean Museum d’Oxford.

Avez-vous un chanteur ou groupe préféré ?
Joni Mitchell.

Quel est votre sport favori ?
J’aime regarder le rugby.

Quelles sont les odeurs que vous aimez ?
L’odeur du bois brûlé, du jasmin et des roses.

Quel est votre plat préféré ?
Tout ce qui est à base de pâtes.

Quel est votre animal favori ?
Le chat.

Quels sont les créateurs que vous aimez ?

Pour tout ce qui est casual, j’aime porter du Isabel Marant, du APC, du Agnès B. et du Chloé.

Quels sont vos films favoris ?
Breathless (de Yang Ik-June), Le Fabuleux Destin d’Amélie Poulain (de Jean-Pierre Jeunet), Le Labyrinthe de Pan (de Guillermo Del Toro), et tous les films de Richard Curtis.

Avez-vous des séries télévisées préférées ?
Je ne regarde pas beaucoup la télé.

Vous semblez aimez Twitter. Qu’est-ce qui vous plaît tant ?
C’est un moyen de communiquer avec mes fans, de leur parler de moi, de leur faire part de mes choix. C’est un moyen de partager mes news de façon directe. Il n’y a pas intermédiaire.

TOUTE REPRODUCTION STRICTEMENT INTERDITE ©

One Response

  1. petit 27 décembre 2011

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :