Comment interpréter ses regards ?

Félix est trop beau, vous ne vivez que pour ses beaux yeux. Tiens, justement, à propos d’yeux, il vient de poser les siens sur vous!prison break

Mais comment l’interpréter? S’agit-il du regard-veux-tu-m’épouser?, du regard-t’es-bonne!, ou encore du regard-j’te-regarde-parce-que-t’es-sur-la trajectoire-de-mon-regard?

 

Voici une étude qui peut s’avérer utile pour comprendre les signaux desespérés d’un mâle en mal d’amour… ou pour arrêter de se faire des films !!

Il vous regarde de haut en bas

Le regard :

Le mouvement est vertical, il part de vos seins (variante : de vos fesses), remonte furtivement à votre visage, pour redescendre le long de vos jambes et terminer de nouveau sur vos seins. En d’autres termes : il vous déshabille du regard. Ouh, vous en avez des frissons !

Comment l’interpréter ?

Le regard qui déshabille, en général, est assez parlant. Ce garçon vous apprécie, c’est sûr, mais pas forcément pour vos qualités intellectuelles. Il ne rêve que d’une chose, se retrouver seul à seul avec vous. Dans un lit, de préférence.

Que faire ?

Si vous comptiez faire de ce garçon le père de vos enfants, oubliez. Un garçon qui est tant focalisé sur votre physique ne durera pas longtemps. Si en revanche vous aussi vous vous en feriez bien un petit encas, le temps d’une soirée en boîte ou deux, foncez, vous avez toutes vos chances !

Comment l’avoir ?

Arrangez-vous pour le croiser en soirée, chez des amis ou en boîte ; l’essentiel étant qu’il y ait de la musique. Déhanchez-vous sensuellement en le fixant dans les yeux de votre regard de braise, comptez jusqu’à quatre et vous sentirez ses mains vous enlacer. Et emballer c’est peser !

Il vous regarde pendant qu’il embrasse sa copine

Le regard :

Alors qu’il embrasse sa gourdasse de copine, et que vous les observez en biais d’un œil jaloux, vous vous rendez-compte, ô surprise, que Félix ne ferme pas les yeux. Et il ne regarde pas la chevelure de sa godiche, il ne regarde pas le ciel, ni sa montre, c’est vous oui bien vous qu’il regarde !

Comment l’interpréter ?

Ce garçon ne doit pas avoir toute son attention focalisée sur sa gupia. Il est sans doute volage. Soit il ne l’aime pas et il préfererait être avec vous, soit il l’aime bien mais il aimerait encore mieux se partager entre vous deux (qu’il est généreux…).

Que faire ?

Il s’agit de connaître les intentions de l’animal : s’il compte se constituer un harem, très peu pour vous, vous avez votre dignité (hein…?) Essayez de savoir si ça marche bien entre sa copine et lui. Si la réponse est oui, pas de tergiversations, ce mec est un allumeur, ou un polygame. On laisse tomber. Si en revanche son couple bat de l’aile, y’a peut-être moyen de moyenner…

Comment l’avoir ?

Cette catégorie concerne le cas numéro 2, dans lequel son couple ne marche plus (car nous ne sommes pas des salopes, et ça serait ballot d’en acquérir la réputation n’est-ce pas ?). Le plus réglo serait d’attendre qu’il la largue pour lui sauter dessus. Et comme on est des filles Girl Power, c’est ce qu’on va faire ! Attention, il faut quand même lui faire comprendre qu’il nous plait également. Arrangez-vous pour passer plus de temps avec lui, lui lancer à votre tour des regards tendancieux, et quand il n’en pourra plus et viendra vous faire des avances, exigez une situation claire, c’est à dire une séparation préalable avec sa copine. C’est mieux. Parce que s’il vous obtient alors qu’il n’a pas encore rompu, il risque de trouver la situation très confortable et de s’en accomoder ! (Eh oui les garçons, faut se méfier…) Donc, mettez du prix à votre conquète, faites-le agir comme un vrai gentleman, il n’en sera que plus attaché !!!

Il vous regarde pendant qu’il s’enlève un bout de salade coincé entre

les dents, d’un regard vide

Le regard :

Il sort de la cantine, très occupé à se curer les dents. C’est alors que son regard se pose sur vous, comme il se poserait sur un pigeon, un regard vide d’expression. Limite si vous vous déplacez son regard reste fixe à l’endroit ou vous étiez avant.

Comment l’interpréter ?

Alors là les filles, je vous arrête tout de suite dans votre « AAAAAAAAhhhh !!!!!! Il m’a regardéééééééééééééée !!!!!!!!!!!!!!!!!! » : Ce regard n’en est pas un.

Désolée pour le coup dur, mais il y a des fois où il faut regarder la réalité en face ! Premièrement un garçon qui cherche à séduire une fille (en règle générale) ne se cure pas les dents devant elle. Deuxièmement, le regard vide n’est pas un regard. Ce n’est pas vous qu’il regarde mais le vague. Donc pas la peine de vous enflammer.

Que faire ?

Première solution, et sans doute la plus raisonnée : lâcher l’affaire.

Deuxième solution, plus hardie : insister. Dans ce cas là, il y a du pain sur la planche : il va falloir tacher d’attirer son attention et de devenir pour lui autre chose qu’un élément de son paysage.

Comment l’avoir ?

Là, vous allez devoir recourir à l’artillerie lourde. Miser sur TOUT. Il faut qu’il prenne enfin conscience de votre beauté époustouflante, de votre intelligence hors norme et de votre charme sans égal. Essayez d’intégrer sa bande d’amis, et commencez par vous faire amie avec tous ses potes… sauf lui. Vous attirerez ainsi son attention et il cherchera à connaître cette fille qui à l’air si géniale et qui n’a pas l’air de s’intéresser à lui. (Principe du Désintérêt Manifeste.. Infaillible je vous dis !) Une fois la bête émoustillée, commencez peu à peu à lui accorder des fragments de votre attention… vous le rendrez fou ! (de vous !)

Il vous regarde d’un air protecteur, avec un sourire bienveillant

Le regard :

Il vous couve de son regard, l’air attendri, et on lit dans ses yeux un « elle est mignonne », mais pas mignonne dans le sens fresh, good, top-canon… plutot mignonne dans le sens gentille, attendrissante…

Comment l’interpréter ?

Il fait sans doute partie de votre bande de potes, ou est le meilleur ami de votre grand frère… Toujours est-il que pour lui, vous êtes un petit moineau qu’il faut protéger, une petite rigolote, bref, tout sauf une femme fatale.

Que faire ?

Lui faire changer d’avis pardi ! Montrez-lui que vous avez changé, grandi, que vous êtes devenue une femme, avec ses formes, son esprit posé, ses mystères… Ce qu’il faut qu’il voie en vous, c’est de la maturité.

Comment l’avoir ?

Profitez de l’affection qu’il vous porte pour baser votre approche. Changez peu à peu de comportement envers lui, en vous rendant plus aguicheuse, plus mystérieuse… Pas de changement drastique cependant, il ne faudrait pas l’affoler. Pas de déclaration d’amour précipitée non plus, attendez qu’il vous voie sous un autre œil avant de vous déclarer, afin de préparer son esprit psychologiquement, et hop, à l’assaut !

Il vous fixe d’un regard ardant

Le regard :

J’ai gardé le meilleur pour la fin… Le regard ardant vous fixe continuellement. Vous le trouvez dans la queue de la cantine, dans la cour, pendant le cour de maths, aux toilettes (Ah, non! Pas aux toilettes quand même!). Bref, il est profond, pénétrant, il ne vous lâche pas.

Comment l’interpréter ?

Si vous êtes à fond sur ce garçon, laissez-moi vous féliciter, vous êtes l’heureuse gagnante de son cœur. Le regard ardant est un appel de phare. Il vous veut !

Que faire ?

Si ça fait longtemps qu’il vous mate comme ça, sans agir, c’est sans doute parce qu’il n’ose pas faire le premier pas. Rendez-lui service, faites-le pour lui ! Il en crève surement d’envie et vous avez peu de chance de vous tromper.

Comment l’avoir ?

Si vous le connaissez déjà, proposez-lui un ciné, ou une expo (mais le ciné reste une valeur infaillible pour le premier baiser, avec le noir qui aide). Si vous ne le connaissez pas, cherchez à tout prix à engager la conversation avec lui. On ne vous parle pas d’un « t’as pas l’heure? », assez nul pour engager la convers, mais essayez de trouver un point commun entre vous, une matière en cours, un ami en commun … Si c’est votre voisin de palier, allez lui demander de la levure… n’importe quoi, de toute façon il vous pardonnera la plus nulle des approches tant qu’elle permet d’établir le contact. Une fois l’approche faite, ne le laissez pas s’enfuir, engagez sur un thème plus personnel, et finissez en lui proposant d’aller à la super-fete de Rigoberta samedi prochain. Vous ne vous engagez pas, mais le message est assez parlant pour l’enhardir … Et pour la suite, à vous de jouer !

pride and prejudice

One Response

  1. carobouillon 5 mars 2009

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :