La e-cigarette, le nouvel it-accessoire des stars ?

Leonardo DiCaprio, Colin Farrell, Jenny McCarthy, Stephen Dorff, Bradley Cooper, Bruno Mars… On ne compte plus le nombre de célébrités qui sont passées à la e-cigarette, donnant à cette dernière une image branchée, au grand dam des parents américains, redoutant que leurs progénitures suivent l’exemple de leurs idoles. Tendance du moment ou vraie révolution?

leonardo-dicaprio-e-cigarette

Si, en France, la mode de la e-cigarette est arrivée de façon fulgurante, aux Etats-Unis, cela fait déjà quelques années que celle-ci est entrée dans les mœurs…des stars. La première à l’avoir dégainée en public? Katherine Heigl, en 2010, sur le plateau de David Letterman. Surprenant tout le monde à l’époque, elle avait avoué être passée à l’e-cig pour l’aider à arrêter de fumer, après avoir tenté différentes méthodes, sans succès.

Plus récemment, des dizaines d’autres célébrités ont été aperçues une e-cigarette à la main, vapotant, certaines allant même jusqu’à signer des contrats de représentation: Jenny McCarthy, Bruno Mars…

Mais pourquoi donc un tel succès ?

Offrant une alternative à la cigarette, la cigarette électronique fait, en vérité, débat. Bien qu’elle ressemble à une cigarette « normale », elle ne contient pas de tabac et possède à la place un mécanisme qui réchauffe la nicotine liquide, laquelle se transforme en vapeur que le fumeur inhale et exhale. Les fabricants lui trouvent bien évidemment toutes sortes d’avantages, mais pour les professionnels de la santé, il vaut mieux rester prudent et ne pas trop s’emballer. Il n’y a, en effet, à ce jour, pas le recul nécessaire pour évaluer les risques de l’inhalation de la vapeur de nicotine, pour le fumeur et son entourage, et on s’interroge toujours quant à la toxicité potentielle du e-liquide, mélange de la nicotine et d’un cocktail d’arômes (comme par exemple le e-liquide au goût Cola, au chocolat ou encore au café)

e-liquide-cola

Les stars, elles, sont beaucoup moins réservées, et même les accros à la vraie cigarette semblent adopter la e-cigarette, parfois même uniquement par pure « cool attitude »… Taylor Momsen, à qui l’on reprochait la présence incongrue d’une e-cigarette dans un de ses clips (Going to Hell), a d’ailleurs dû se justifier en affirmant qu’elle ne voulait pas « promouvoir la cigarette » et que la cigarette électronique lui paraissant donc plus appropriée.

Fumer une cigarette électronique n’est donc pas vraiment fumer? Rien n’est moins sûr, mais en attendant, comme le souligne un célèbre professeur de médecine française, « ça ne peut pas être pire que la cigarette »!

Comments (2)

  1. iwona46 31 mars 2014
    • Véronique 31 mars 2014

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :