La conférence de presse de Kelly Rowland…

Kelly RowlandVendredi dernier avait lieu la conférence de presse parisienne de Kelly Rowland, à l’occasion de la sortie de son nouvel album qui devrait atterir dans les bacs le 20 septembre prochain. Armée de mon stylo 4 couleurs et de mes deux oreilles, je m’y suis rendue pour découvrir quelques titres « exclusifs » et m’en vais bien entendu vous raconter l’envers du décor…

Nous sommes vendredi donc. Le rendez-vous est donné à 13h dans un très chic hôtel parisien. J’arrive pile à l’heure et découvre avec étonnement que je suis dans les premiers. Les caméramen sont là en train de faire leurs branchements, mais point encore de journalistes… Ciel! Seraient-ils plus au fait que moi des habitudes peopoliennes? A savoir qu’une star a TOUJOURS au moins une heure de retard. Faut croire que oui…

13h20, tout le monde est là. Ça papote sec, ça se donne du « ma chériiiiie » en veux-tu en voilà (« salut, smack, tu, smack, vas, smack, biennnnnn? ») mais point de Kelly Rowland.

L’attaché de presse (très mignon) fait son entrée et entame son petit speech: Kelly va interpréter 5 chansons de son nouvel album (« OUAIIIIIIIISSSS!!!!! ») et a choisi Paris pour les faire découvrir aux journalistes. C’est une exclu, nous serons les premiers au monde à les entendre! (« OUAIIIIIIIISSSS!!!! »). « Elle va les chanter pour vous! On ne va pas vous passer le CD! » nous dit-il. Je me dis que j’ai bien fait de venir.

Afin de ne pas enregistrer les songs et les balancer sur le net, celui-ci nous demande cependant de bien vouloir déposer nos portables dans des enveloppes en papier. « Vous pourrez les récupérer après! » lance-t-il d’un ton rassurant (manquerait plus qu’il faille en faire don aux bonnes oeuvres de Kelly R. !). Tout le monde est dég’ mais s’exécute.

Sauf moi! Mon portable datant de l’époque où le sms n’existait pas encore, aucun risque que je filme quoi que ce soit…

Le temps passe, je somnole sur ma chaise en souriant devant la naïveté de mon bel attaché de presse. En effet, depuis début juin, n’importe qui peut écouter les nouvelles songs de Kelly sur Youtube… Regardez:

Je dors profondément quand tout à coup, gros sursaut: je suis réveillée par les « BOUM BOUM » d’une basse. Un assistant vient de lancer un cd de Commander (heiiiin???? un cd???) niveau sonore maxi.

A peine la chanson terminée, vlan! Kelly Rowland débarque en force!

Mini-robe à l’imprimé douteux (« c’est ma styliste qui l’a créée! »), stilettos de 12 cm, cheveux longs de sirène et sourire ultra bright: la parfaite star américaine.

Le micro à la main, elle s’assoit illico sur le canapé: « it’s so quiet here ! And so hot! ». HOT. En entendant ce mot, une assistante zélée accourt aussitôt avec une bouteille d’eau vers Kelly qui l’avale cul-sec. (Note pour plus tard: ça boit les stars?????).

Le numéro qu’elle joue ensuite est presque aussi bien rôdé, si ce n’est plus, que celui des meilleurs commerciaux. Telle une VRP de luxe, Kelly nous « vend » son album en commentant chacune des cinq chansons que l’assistant nous fait écouter (Arnaque!!!!! Elle chante pas!!!!). Elle a bien appris son texte, rien n’est laissé au hasard.

« Celle-là a été écrite par X et produite par Y. Check it out! » Se trémoussant sur le canapé et balançant ses cheveux en arrière, elle est totalement pro jusqu’au bout des ongles.

Trop.

Pendant l’écoute d’une des songs, Grown Ass Woman, l’assistante qui la couve du regard lui amène une petite assiette remplie de morceaux d’ananas. Kelly regarde mais ne touche pas. Vade Retro l’ananas!

C’est le moment de la conférence de presse. En gros, on va pouvoir poser des questions à Kelly Rowland. Très intriguée par la couleur de son gloss (c’est framboise ou mûre écrasée?), je me dis que je vais lui demander les références de ce dernier, mais me ravise en constatant que toutes les questions de mes confrères se rapportent uniquement à sa musique. Pfffff……

Un jeune journaliste, sans doute tout juste sorti de son cours d’anglais LV5, lui demande son « top tree » de toutes ses chansons. « My top tree? » demande la Kelly, interloquée et cherchant de l’aide auprès de son assistante (tain, encore elle!).

« OHHHHH, MY TOP THREE!!! » s’exclame-t-elle une seconde après dans un large sourire.

Y’a pas à dire, elle est sympa cette Kelly Rowland.

Pendant que les questions fusent, j’en profite pour tenter un « eye contact » avec mon attaché de presse préféré mais, pas de chance, celui-ci pianote sur son Blackberry (et pourquoi il est pas dans une enveloppe le sien heiiiiiiin????).

Tant pis, j’ai déjà la cote avec mon garagiste, on ne peut pas tout avoir.

La conférence se termine. Une journaliste de Paris Match entre en scène pour une interview avec Kelly Rowland pendant que tout le monde quitte la salle.

Je passe à 30 centimètres de Kelly qui me fait un méga big smile. Waouh! Trop génial!

Zavez vu ça? L’attaché de presse m’a ignorée, mais je suis copine avec Kelly Rowland!

Finalement, comme disait Jean-Marc Morandini le jeudi soir dans les années 90: « Tout est possible! ».

Comments (2)

  1. Boubou 27 juin 2010
  2. Véro 27 juin 2010

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :