Interview de Michèle Mazilly, astrologue et tarologue

« Que vais-je devenir? » vous lancez-vous parfois, yeux dans les yeux, devant votre glace. A l’approche d’un examen, d’un changement professionnel ou après une séparation, vous aimeriez bien savoir ce que l’avenir vous réserve…

Voyance, astrologie, tarots: Michèle Mazilly nous explique ici ce que nous pouvons en attendre.

 

Les filles du web : Michèle, Vous êtes astrologue et tarologue : pourriez-vous nous expliquer en quoi consistent ces deux professions et selon vous, se complètent-elles ? Quelle est la différence avec la voyance

Michèle Mazilly : L’astrologie consiste à définir un caractère, une direction professionnelle, la sensibilité et l’émotivité de la personne, vers quel genre de personnes on peut être attiré, que ce soit sur le plan sentimental, professionnel, ou amical. Notre avenir proche ou lointain. Mais pour cela, nous sommes obligés de tenir compte de la date de naissance, lieu et heure et à partir de là, nous obtenons l’ascendant qui reflète le physique et le moi profond de la personne. Ensuite, grâce aux éphémérides (gros bouquin où sont positionnées toutes les planètes de 1900 à 2050) nous installons les planètes dans la carte du ciel et nous travaillons sur le thème afin de définir l’avenir ou bien répondre aux questions du consultant à travers toutes ses planètes et leurs positions dans la carte du ciel. La carte du ciel est unique, un peu comme les lignes de la main, elle n’appartient qu’à vous. C’est réellement le reflet de votre personnalité et de votre futur.
Concernant la tarologie, le support se trouve être des Oracles, cartes, Lames ou Tarots de toutes sortes qui permettent de lire ou prédire l’avenir selon la disposition des Lames. Pour ma part, je me sers du Tarot de Marseille, qui est un support extraordinaire et qui me permet de peaufiner mes consultations astro-tarot. L’une et l’autre se complètent parfaitement et confirment la consultation. Il y a aussi des cartomanciens, ce qui n’est pas toujours la même chose. Ce sont de personnes qui utilisent toutes sortes de cartes et qui savent lire parfaitement l’avenir à travers ces cartes.
La voyance est, quant à elle, tout autre chose : c’est un don  que l’on a depuis l’enfance, souvent suite à un choc psychologique ou physique; cela peut être aussi héréditaire, et ce don se développe au fil du temps, surtout si on le sollicite justement par des consultations. On ne devient pas voyante, cela ne s’apprend pas: on l’est ou on ne l’est pas.

 

Les filles du web : Comment avez-vous commencé ?

Michèle Mazilly : Très jeune, je demandais déjà à mes copines leur signe du zodiaque dans la cour de récréation. Ensuite, avec le temps, je me suis intéressée tout d’abord à la graphologie, puis à la psychologie qui m’a semblé très vite hermétique et rationnelle. Un beau jour, j’ai ouvert un livre d’Ephémérides et j’ai su tout de suite vers quoi j’allais me destiner. Le système planétaire m’a interpellée au point de m’y intéresser de plus près et ensuite de me documenter, prendre des cours, d’assister à des conférences. Voilà comment est née ma passion. Le tarot de Marseille est venu beaucoup plus tard, 10 ans après. Il m’a apporté de la couleur, de l’intuition, de la perception, des images à travers mes consultations. Cela fait maintenant 30 ans que j’exerce cette profession et je suis toujours aussi passionnée qu’au début.

 

Les filles du web : Faut-il avoir un « don » pour être astrologue ou tarologue , comme c’est le cas parfois pour la voyance ?

Michèle Mazilly : Non, il ne faut pas avoir un don pour être astrologue ou tarologue, il faut être à l’écoute, avoir une certaine psychologie et un vécu personnel. Il faut aussi aimer les autres et toujours vouloir apprendre, car l’astrologie est une science (non reconnue), une technique qui demande beaucoup de persévérance, de passion, d’études. Encore aujourd’hui, j’assiste toujours avec plaisir à des conférences données par mes confrères et consœurs, j’en donne aussi de temps en temps lors de dîners conférences ou colloques.  Le Tarot de Marseille est à lui tout seul une source d’informations, empreint d’histoire et de mythologie. Il me surprend toujours par sa magie et ses informations.

 

Les filles du web : Comment expliquez-vous le succès de l’astrologie auprès du grand public ?

Michèle Mazilly : Aujourd’hui et depuis quelques années, nous vivons dans un monde de turbulences. C’est pourquoi, l’astrologie ou l’horoscope nous attire, ne serait-ce que pour savoir quel va être le climat de la journée, on a envie de savoir ce qu’il va se passer aujourd’hui, demain ou après demain. Et quand il s’agit d’un thème, notre avenir ou notre année. L’astrologie, surtout l’horoscope, a un côté ludique, concis, ce qui permet de dédramatiser les évènements de la vie courante.

 

Les filles du web : Pouvez-vous voir l’avenir d’un consultant ?

Michèle Mazilly : Nous pouvons voir ou définir l’avenir d’un consultant par un thème natal, si c’est le moment de démarrer quelque chose, si l’année va être bonne ou plus compliquée. La consultation de tarots vous donnera les mêmes informations. Les consultations font parfois office de conseils ou de booster si on hésite dans tel ou telle direction. Cela peut donner des indications, lorsque l’on hésite sur une direction professionnelle, ou changement de poste ou de cap tout simplement.

 

Les filles du web : Pensez-vous que l’avenir de chacun et chacune est tracé ?

Michèle Mazilly : Je pense qu’effectivement, nous avons une route tracée devant nous, de par la position des astres dans notre thème natal. Nous avons des périodes faciles ou plus difficiles à vivre. Des pertes de personnes proches que nous aimons, des ruptures sentimentales ou licenciements. Tout le monde passe malheureusement pas ces cas de figure avec aussi des grands moments de joie : les astres à ce moment sont bénéfiques.  Mais avant tout, il faut savoir que nous sommes maître de notre vie, que l’on a parfois le choix de faire ou de ne pas faire, de dire ou de ne pas dire, et comme dirait, je la cite, Marie Thérèse des Longchamps, « les astres inclinent mais ne nécessitent pas » . Nous avons tous en nous la possibilité de vivre et choisir notre destin, et de le transformer si nécessaire.
Je pars toujours du principe que l’on a la vie que l’on se fait avec les moyens que l’on se donne. Nous sommes les créateurs de notre futur malgré les embûches de la vie courante.

 

Les filles du web : Quelles sont les attentes de votre clientèle lorsqu’ils vous consultent ? Avez-vous déjà eu des demandes fantaisistes ?

Michèle Mazilly : Oui, bien sûr, on me demande si je peux faire revenir la femme ou le mari d’un consultant mais ce n’est pas dans ma possibilité. Par contre, je peux voir si la relation est réellement terminée ou au contraire, si la personne peut revenir d’elle-même. Autrement, les attentes de ma clientèle sont souvent d’ordre professionnel. Est-ce que je vais garder mon boulot ? Est-ce que je peux monter ma boîte ? Est-ce que je peux travailler à l’étranger ? Est-ce que je vais avoir bientôt un amoureux, un enfant ? Vais-je divorcer ? Me séparer ?
Quant à la question la plus fantaisiste de ma carrière, je vous raconte l’histoire en 2 mots :
Un beau jour, un monsieur m’appelle et me donne une date de naissance, l’heure et lieu de quelqu’un, et me demande de faire son thème et si il va avoir des résultats intéressants avec lui. Je le sens très pressé. Pendant l’appel téléphonique, il me dit que généralement, c’est un gagnant, sans toutefois me dire de qui il s’agit. Je raccroche, monte le thème et effectivement, c’était un thème intéressant avec de la réussite. Quelques minutes après, j’ai de nouveau ce monsieur au téléphone : je lui explique le caractère de la personne et il me dit que c’est tout à fait ça. Je lui avais dit que c’était quelqu’un de tonique, de tenace dans l’effort, qu’il mettait un certain temps à démarrer, mais qu’une fois lancé et décidé, il fonçait et avec une réussite à la clé.
En fait, c’était son cheval de course qui courait tous les dimanches ! Quelque temps après, j’ai appris qu’il avait fini 3ème à Longchamp. Donc gagnant. Le propriétaire était ravi !
J’ai eu aussi un appel  d’un vétérinaire, il y a quelques années, qui me proposait une association avec lui : il voulait que je monte les thèmes de chats et de chiens de son cabinet. J’ai refusé, car trop aléatoire.

 

Les filles du web : Quels conseils donneriez-vous à une personne qui va consulter pour la première fois ?

Michèle Mazilly : Tout d’abord, ne pas avoir peur. Bien souvent, nous rencontrons des consultants très stressés. Surtout, il est très important de ne pas poser de questions qui pourraient vous déstabiliser si vous n’êtes pas prêtes à entendre les réponses. Posez réellement les questions dont vous êtes sûres d’être capables de recevoir la réponse, sinon, attendez le moment propice. Munissez-vous de photos ou de dates de naissance. Faites vous un mémo de questions, car bien souvent, lors d’une consultation, on en oublie la moitié. Demandez le prix de la consultation lorsque vous prenez le rendez-vous pour éviter les mauvaises surprises.

 

Les filles du web : Pouvez-vous nous dire quelques mots sur le livre que vous avez écrit : à quel public s’adresse-t-il ? Que peut-on y trouver ?

Michèle Mazilly : Le « Tarot express, l’art de lire l’avenir » Editions de Vecchi, est un livre qui s’adresse aux néophytes et aux passionnés de tarots ou de cartes. Je vous apprends vraiment la signification des lames majeures du tarot de Marseille avec une résonnance astrologique, puisque je suis astrologue de base, afin de pouvoir vous-même vous tirer les cartes ou répondre à vos questions personnelles ou celles de votre entourage. Il est assez pratique, ludique, facile et avec beaucoup d’exemples.  C’est un livre pour tout public, on le trouve à la Fnac, en librairies, ou encore sur internet (amazon etc)

Et si vous avez des soucis lors de vos tirages, je peux toujours vous expliquer par téléphone ou par mail : mmazilly@wanadoo.fr

 

A noter que Michèle Mazilly donne des cours et ateliers tout le long de l’année sur le développement de l’intuition par le tarot de Marseille, à Paris, Saint Germain en Laye ou encore Villennes sur Seine. Pour plus d’information, consultez son site.

 

One Response

  1. de carli 9 juin 2009

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :