Les Stagiaires: le roman de la génération Y

Après avoir flirté avec le paranormal dans Ce qui nous lie, la jeune écrivain Samantha Bailly revient avec un roman qui va parler à tous les jeunes diplômés ou en recherche active d’un CDI: Les Stagiaires.

les-stagiaires

Fut un temps où avant de trouver un poste fixe, après avoir obtenu son bac ou autre diplôme, il était plus que recommandé de faire un stage de quelques mois afin de découvrir le monde de l’entreprise. Mais ça, c’était avant. Parce que si le stage est toujours un passage quasi obligé avant de trouver un emploi fixe, sa durée a, elle, considérablement évolué. Au grand dam des stagiaires, et on les comprend !

A moins de suivre une formation dans un domaine en pleine expansion, combien sont-ils en effet à voir leurs stages sans cesse renouvelés, sans aucun espoir d’embauche au bout, avec des missions qui tiennent plus du salarié que du stagiaire qui se contente de faire des photocopies ? Le tout bien sûr pour 30% du SMIC.

Elle-même issue de cette génération « précaire », celle que l’on nomme Y, il était naturel pour Samantha Bailly d’aborder ce sujet. Même si, fiction oblige, le ton du roman Les Stagiaires est, lui, beaucoup plus léger que les nombreux articles hyper sérieux qui sont sortis dans les médias depuis quelques années!

Au menu, une belle brochette de jeunes qui en veulent, tous issus d’horizons différents, et qui ne rêvent que d’une chose: être embauchés dans une entreprise spécialisée dans l’édition de mangas et de jeux vidéos. Les jeunes diplômés, dans the real life, ils sont à fond sur L’Oréal mais dans le roman de Samantha Bailly, point de Liliane B. Le nom de l’entreprise, c’est Pyxis (on imagine qu’il y a un rapport avec pixel ?). L’open-space, la cafet’, les tchats, les mails, le métro et bien sûr, les amourettes de bureau: tous les ingrédients du stage sont là. On rit beaucoup en lisant les dialogues entre les personnages, tellement semblables, on l’imagine, à ceux des « vrais » stagiaires. Et puis, on redécouvre des tubes qu’on avait oubliés ou on fredonne les plus récents, chaque chapitre offrant en guise d’intro un court extrait d’une chanson.

En vérité, même si vos années de stages sont loin derrière vous, il y a fort à parier que ce livre vous séduise. Le côté « c’est TROP ça, je l’ai vécu! » y est tellement présent que rien pour ça, ça vaut le coup de le lire. Qui en effet de nos jours arrive à résister à l’appel de la nostalgie? Et une nostalgie pleine d’humour en plus!

Sorti il y a très peu de temps, Les Stagiaires connaît déjà un beau succès auprès des lecteurs. On parie qu’il sera adapté un jour sur grand écran?

BONUS !

Reçu avec un exemplaire du bouquin, le dossier de presse sous forme de CV et de lettre de motivation est juste formidablement original !

les_stagiaires

les-stagiaires-samantha-baillyMon livre du samedi

One Response

  1. Virginie B 4 mai 2014

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :