La course aux Polaroïds !

Polaroid Catastrophe… Les stocks de Polaroïd se sont épuisés depuis l’arrêt de la production, en février 2008. A l’heure du tout numérique, le fabricant américain a décidé d’abandonner le mythique appareil photo et la fabrication de pellicules.

Pas de panique,  il en reste de grandes quantités dans le monde, toujours en état de marche. Parce que oui, le numérique est bien plus économique en frais de pellicules, mais il n’a pas le charme du Pola qu’on aime tant : couleurs douteuses ou baveuses et taches maronnasses près des bords blancs…

Un des atouts majeurs de la photo Polaroïd reste encore la rédaction de petits commentaires sur la bande blanche prévue à cet effet.  Du genre : Marion et son verre de trop, 12/07/09. On est fan.

Ebay est un bon moyen de trouver de vieux polaroïds, à des prix dérisoires. Attention cependant à ne pas tomber sur des appareils défectueux. Sinon, il reste toujours les brocantes, vous pouvez trouvez la plus proche de chez vous en un petit clic sur Internet.

PogoIl faut savoir que Polaroid a décidé de faire sa révolution 2.0 avec un nouvel appareil, la PoGo, 1ère imprimante numérique instantanée, sans encre et sans fil, pour partager nos photos illico. On envoie directement ses clichés vers une imprimante de la taille d’un paquet de clopes, en mode bluetooth ou par câble, depuis son mobile ou son appareil photo. Les impressions se font sur papier autocollant, c’est le côté sympa de cette petite invention. Cependant, les images sont nettes et sans bavure, donc pour le côté authentique, c’est raté. Le prix est de 130 euros et 8 euros les recharges de 30 feuilles autocollantes.

 

 

On a toutes les raisons de ne pas délaisser le Pola. Le côté retro, le plaisir de l’instantané…  Sans compter que niveau déco, ça donne tout de suite un côté pas banal à vos murs. Foncez donc dénicher la perle rare et rendre vos potes verts de jalousie !

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :