Les Filles du Web

Month: janvier 2009

Dans la peau de SKINS

Ce fut la révélation de l’année 2007. Enthousiasmée par les critiques des téléspectateurs et de la plupart de mes amis, je vous avoue avoir été réticente en apprenant les différents thèmes abordés dans la série, tels que l’adolescence, la découverte de la sexualité et les conflits familiaux. Je les croyais communs avec les séries destinées aux 15-20 ans telles que « Dawson », « Gossip Girl » ou bien « Beverly Hills », un peu rébarbatives à mon goût.

 

 

Et bien non. Il n’y a pas l’ombre de ressemblance avec aucune des séries télévisées jamais créees pour les jeunes. Et c’est efficace. Filmée à la manière de Gus Van Sant, célèbre scénariste, la série est fascinante de réalisme. Les jeunes acteurs nous entraînent au coeur de la jeunesse anglaise, mais cette fois-ci de l’autre côté du miroir: finis les tableaux de familles parfaites comme on a pu le voir dans « 7 à la maison ». Nous voici aux portes des tribulations de ces 7 jeunes qui luttent pour survivre et s’épanouir dans ce Bristol où l’argentn’est pas forcément la source des problèmes. N’abordant aucun cliché, la série nous dévoile les dessous d’une adolescence où l’amitié se révèle être l’unique tremplin vers l’avenir.

Contrairement aux autres sitcoms, SKINS ne s’arrête pas à l’évocation des multiples addictions abordées précédemment, elle nous les montre, quitte à en être choquante.

              

                                                                                    source

 

Et vous ne pourrez que vous attacher et vous reconnaître en eux. Tony, Sid, Michelle et les autres, nous démontrent, avec sincérité et talent, que l’adolescence n’est pas uniquement une mauvaise période à passer, c’est aussi ce qui nous construit et nous permet d’avancer.

 

La mode selon Aurore

AurorePerdue parmi la jungle des blogs de mode ? Lassée  des mises en scène farfelues qui oublient le principal ? (le vêtement !!!) Faites donc glisser votre souris vers le blog d’Aurore, http://a-certain-romance.over-blog.com/. Vous y découvrirez tout plein de looks, ultra féminins, et toujours piochés dans des marques abordables !

 

Les filles du web : Pourquoi avoir créé un blog sur la mode ?

Parce que je suis passionnée de mode, que j’aime cette idée de partager via le web une passion, comme certaines peuvent le faire pour d’autres passions comme la cuisine ou le scrapbooking 🙂 On peut parler de choses futiles sans saoûler nos copines ou notre mec…

 

Les filles du web : Qu’est-ce qui t’a donné l’idée de te mettre en scène avec tes vêtements préférés ?

Voir les autres blogs…. Je me suis dit simplement « pourquoi pas moi? ». Je m’amuse, simplement !

 

Aurore

 

 

Les filles du web : Comment organises-tu tes « séances de poses »?

Hum. C’est un grand secret que je vous révèle… J’ai un pied pour mon appareil photo, et comme il est petit, je le pose sur une chaise, je mets le minuteur, et hop ! Maline la fille, hein !?

 

Les filles du web : Surveilles-tu la fréquentation de ton site ? si oui, combien de personnes environ ont-elles déjà visité ton site ?

J’ai environ 500 visiteurs uniques par jour. Après, je suis incapable de te dire dans la totalité ! Je ne suis pas amie avec les chiffres : )

 

Les filles du web : Selon toi, le réseau internet participe-t-il à la démocratisation de la mode ?

Oui, je pense! Trop souvent, la mode est soit vue comme quelque chose d’élitiste, inaccessible, trop chère, soit comme des tendances qui pour moi ne représentent pas « la mode ». C’est assez difficile à expliquer… Quand on voit le blog du Sartorialist, ou de Garance Doré, pour moi c’est la perfection : on y voit des ambiances, du style ! Le style est plus important que la mode.
Maintenant, on peut trouver une robe chez Zara qui nous fera penser à une Balmain. Après, il y la façon de la porter. Mais là, c’est l’alchimie avec les vêtements, et c’est très subjectif tout ça.

 

Les filles du web : Combien de temps consacres-tu à la gestion de ton site ?

J’adore la mode. J’y pense même au travail ! Je ne travaille pas dans la mode, j’adore mon boulot, mais mes pensées reviennent toujours vers la mode. Je pense à un truc, je vois une tenue dans la rue… Je ne m’arrête jamais de penser, et j’essaie de retranscrire tout ça à travers mon blog. Donc, quantifier le temps passé à la gestion de mon blog me semble difficile ! En tout cas, ça prend du temps.

Aurore

 

Les filles du web : Personnellement, où puises-tu ton inspiration pour t’habiller ?

Sur les blogs, hi hi. Dans les magazines : j’adore passer ma soirée avec un thé et une tonne de magazines devant moi. C’est souvent trop cher, mais je m’inspire du style général des tenues présentées. Il y aussi les sites de mode comme shopbop ou net-à-porter, qui proposent des magazines en ligne ou des « lookbook ». Il y a des sites communautaires où tout le monde peut poster sa tenue, comme lookbook.nu, j’A-DORE ! C’est très inspirant. Et puis, la rue, les défilés, mon inspiration…

 

Les filles du web :Pour finir, quel(s) conseil(s) donnerais-tu aux jeunes adolescentes ( et aux plus vieilles) qui regardent leur armoire le matin en se lamentant et en se disant  » JE N’AI RIEN A ME METTRE !!!! »

Mais moi aussi, je n’ai rien à me mettre les filles!!!
Essayer d’acheter utile : du basique, des choses qui seront encore portables dans un an, des choses qu’on est sûre d’aimer encore dans 5 ans. Et puis craquer ensuite pour des choses plus fun, qu’on pourra mixer à merveille avec nos basiques, qui se prêtent parfaitement bien au jeu ! Et quoi qu’on fasse, on pensera toujours qu’on n’en a pas assez…

Kate Hudson et Anne Hathaway font leur show à Berlin

Kate Hudson et Anne Hathaway étaient à Berlin today pour la promotion de leur film « Bride Wars » (littéralement « la guerre des mariées »), et n’ont point laissé nos amis allemands de glace : )

Hyper sexy, la blonde Kate portait une jupe en cuir assortie d’un rouge à lèvres plus rouge qu’un homard cuit, tandis qu’Anne, la brune, toujours très classe, arborait un simple slim noir et des low boots.

 

Kate Hudson et Anne Hathaway

source

 

Pas farouche, Kate Hudson a déclaré qu’elle adorait poser nue, justifiant son vice par le plus fameux alibi artistique : « la photographie, c’est un art »

 

A quand les clichés de Kate à poil exposés au Louvre ?