La rosacée, ou quand la peau se rebelle…

 

RosacéeLa rosacée, c’est quoi?

Hum… Vous voyez les joues de votre tante le soir du 24 décembre après l’apéritif, le vin rouge, le vin blanc et la coupe de champagne?

La rosacée, c’est la peau du visage qui rougit, de façon transitoire (flushes)  ou permanente (érythrose) , avec dans les cas les plus sévères, d’horribles boutons inflammatoires qui vous transforment en véritable calculatrice humaine.

Hyper handicapante (au mieux, on pense que vous avez trop bu, au pire, que vous avez la peste), la rosacée toucherait près de 4 millions de français, mais serait néanmoins méconnue par bon nombre d’entre eux.

Ça se soigne comment?

Tout dépend du stade de la maladie. Si les rougeurs n’apparaissent qu’en cas d’écarts brutaux de températures, ou lors de la prise de certains aliments (alcool, plats épicés…), de simples règles d’hygiène de vie suffisent à les limiter : on carbure à l’eau et on ne sort pas sans une couche épaisse de crème hydratante type Avène.

Si en revanche, les rougeurs sont permanentes et accompagnées de petits vaisseaux dilatés (couperose), mieux vaut consulter un dermatologue qui sera le mieux à même de mettre en place un traitement adapté (médicaments, électrocoagulation, laser…).

 

La semaine dernière, à l’occasion de la 4ème semaine d’information nationale sur la rosacée, le site rosacee.com a mis en place une E-Card Saint Valentin, afin d’inviter tous les amoureux à oser déclarer leur amour! Sans rougir!

La Saint Valentin est terminée, mais rien ne vous empêche d’envoyer une e-card à vos amis, ou de découvrir le site, qui vous permettra d’en savoir beaucoup plus sur la rosacée et d’obtenir de précieux conseils de professionnels.

Alors, à vos souris!

 

Article sponsorisé

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :