Paris Hilton se la joue pauvre-petite-fille-riche

Paris Hilton et Doug Reinhardt Fallait bien que ça arrive : un documentaire sur Paris Hilton, intitulé  » Paris, not France », vient de voir le jour (on dit merci à MTV).

Tourné en noir et blanc, pour donner une pseudo caution « c’est profond ce que je raconte », le doc’ nous plonge dans les méandres des problèmes existentiels de Paris.

Avec la petite musique de fond, pour faire monter l’émotion (qui ne vient pas!), on a droit à des déclarations du style : « les gens me voient comme une poupée Barbie, avec une vie parfaite » ou encore, à propos de sa sex tape : « Quand j’ai appris pour la vidéo, je n’y ai pas cru. J’ai pensé « ça doit être une fausse, c’est une blague », et deux heures plus tard, elle était partout sur le net. Je l’ai vue et c’était… vous savez… c’est la chose la plus intime que vous puissiez faire… et là, putain, tout le monde pouvait le voir et se moquer de moi! »

Quelle cruche! Quand on pense que son idole, enfant, c’était Lady Di…

« Ce n’est pas ce que je voulais lorsque j’étais petite… J’ai toujours eu beaucoup de respect pour des gens comme la princesse Diana, mais maintenant, je ne pourrai jamais plus être comme ça »

T’en fais pas Paris, tu peux toujours te prendre un poteau sous le pont de l’Alma!

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :